Investissement & Epargne

Comment les intérêts de vos livrets d’épargne réglementés sont-ils déterminés ?

Comment les intérêts de vos livrets d’épargne réglementés sont-ils déterminés 

Les livrets d’épargne réglementés font partie des placements les plus plébiscités des Français à cause des gains perçus. Le montant de ces derniers dépend de plusieurs paramètres, mais comment se calculent-ils réellement ?

La règle des quinzaines

La plupart des livrets d’épargne réglementés ont un mode de calcul d’intérêt par quinzaine. Dans ce cas, le principe est très facile à comprendre, c’est-à-dire que chaque dépôt a une durée de valeur équivalente au premier jour de la prochaine quinzaine. Pour faire plus simple, un versement fait entre le 1er et le 15, la date prise en compte est donc le 16. Quand celui-ci est effectué pendant la dernière période, la fixation de la date de valeur se fait au 1er du mois suivant.

Concernant le retrait, la date de valeur est équivalente au dernier jour de la quinzaine antérieure. Ainsi, lorsque cette opération est réalisée entre le 1er et le 15, celle-ci correspond à la fin du mois précédent. En revanche, pour une action entre 16 et le dernier jour du mois, la date de valeur est donc le 15.

Les facteurs qui influent sur le calcul des intérêts

Le taux de rémunération des livrets d’épargne réglementés est fixé par l’État en fonction des recommandations de la Banque de France. Cette dernière effectue régulièrement chaque semestre un calcul qui prend en compte l’évolution de l’inflation hors tabac.

➡️ À lire aussi :   Retraite complémentaire : comment en créer une ?

Le montant des gains de ces livrets dépend aussi du capital disponible. Rappelons que l’épargnant peut mettre autant d’argent qu’il souhaite, mais en respectant le plafond imposé par l’Etat, soit 22 950 euros pour le livret A, 12 000 euros pour le LDDS et 10 000 euros pour le LEP.

Les intérêts sont également calculés selon le temps pendant lequel le capital est resté sur l’épargne. Ainsi, chaque mois de l’année dont la durée est variable se divise en 2 quinzaines. Pour ceux qui comprennent 31 jours, la quinzaine la plus longue est donc de 16 jours alors qu’en février, la seconde est seulement de 13 jours. Au total, une année comporte 24 quinzaines.

Par conséquent, l’opération permettant de déterminer le montant des intérêts tient compte de la valorisation du capital qui se traduit par une fraction avec un dénominateur 24 correspondant aux nombres des quinzaines.

Y a-t-il des astuces pour maximiser ses gains ?

Certes, il existe une méthode de calcul des intérêts bien définis. Par contre, il est possible d’adopter quelques pratiques pour augmenter le montant de ces bénéfices. Pour ce faire, il est fortement conseillé d’effectuer les versements le 15 ou le 30 du mois. Ceci permet justement d’épargner une semaine supplémentaire, plus particulièrement lorsque l’apport en capital est conséquent. Dans le même temps, il est aussi important de considérer le délai de dépôt de la banque.

➡️ À lire aussi :   Devez-vous déclarer votre épargne salariale ?

En outre, les retraits devraient être effectués le premier jour de chaque quinzaine pour éviter la perte d’intérêt. En effet, ces opérations annulent une partie des gains sur la semaine en cours. En adoptant ces pratiques simples, il est donc possible de maximiser les bénéfices sur les livrets d’épargne réglementés.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.