Comment être éligible au prêt étudiant garanti par l’État 

Comment être éligible au prêt étudiant garanti par l’État ?

La crise sanitaire n’a épargné personne, car même les étudiants en ont subi les conséquences. Beaucoup se tournent alors vers le prêt étudiant pour pouvoir financer leur parcours jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

L’Etat a ainsi décidé de leur apporter un énorme coup de pouce en se portant garant. Cette aide est plus que nécessaire pour pouvoir convaincre les banques de prêter de l’argent à des souscripteurs qui ne sont pas encore totalement entrés dans la vie professionnelle.

Principe du prêt étudiant

Après avoir obtenu le Bac, les étudiants font face à un véritable parcours du combattant, surtout d’un point de vue financier, pour arriver jusqu’à la fin de leur cursus universitaire.

Afin d’avoir la trésorerie nécessaire pour que leur parcours se déroule dans de meilleures conditions, il est possible de souscrire au fameux prêt étudiant garanti par l’Etat dont le montant peut s’élever à 20 000 € maximum. Ainsi, pour le contracter, il ne sera pas obligatoire de demander caution auprès d’une tierce personne et aucune condition de ressources ne sera prise en compte.

Actuellement, seulement 6 établissements bancaires sont habilités à délivrer un tel emprunt :

  • La Banque populaire
  • Le Crédit Mutuel
  • Le CIC
  • La Caisse d’Épargne
  • La Société Générale
  • La Banque Postale
➡️ À lire aussi :   Changement imminent à Pôle emploi : vers une nouvelle baisse des indemnités ?

Comment obtenir la garantie de l’État ?

Il semble alors assez simple d’obtenir le prêt étudiant avec garantie de l’État. Cependant, il va falloir se conformer aux critères d’éligibilité établis par ce dernier. Trois principaux points sont donc à respecter :

  • L’étudiant doit être inscrit auprès d’un institut ou d’un établissement dans le territoire de l’Hexagone dans le but d’obtenir un diplôme d’études supérieur (école de commerce, d’ingénieur, universités, etc.) ;
  • Être majeur et ne pas avoir plus de 28 ans ;
  • Avoir un citoyen français d’un autre pays faisant partie de l’Espace économique européen (EEE).

Les parents ont la possibilité de demander l’émancipation pour tout mineur de plus de 16 ans désirant bénéficier du prêt garanti.

Un quota 2022 plus conséquents

Bien que ce dispositif ait été lancé en 2008, peu de changement a été apporté jusqu’à la dernière crise du coronavirus. Pour le compte de l’année 2021, mais aussi 2022, une dotation de 20 millions d’euros est prévue, soit 5 fois plus qu’en 2020.

De ce fait, un plus grand nombre d’étudiants vont pouvoir en bénéficier. Cela représente un total de plus de 50 000 inscrits.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles