Comment améliorer la performance de votre PER en couple pour assurer une retraite paisible

Comment améliorer la performance de votre PER en couple pour assurer une retraite paisible ?

Le PER est un dispositif conçu spécialement pour mieux préparer sa retraite. Et il améliore également la protection du conjoint en cas de décès de l’un du couple. Découvrez dans cet article les petites astuces pour améliorer la performance du contrat en couple pour garantir une retraite paisible.

Comprendre le fonctionnement du PER

Le PER ou plan épargne retraite est un outil d’épargne qui vous permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Il vous offre la liberté d’effectuer les versements selon votre rythme.

À noter qu’il existe en deux types. Le PER assurance fonctionne quasiment comme l’assurance-vie puisqu’il est souscrit auprès d’un assureur. Le PER bancaire ou compte-titre, quant à lui, est géré par les sociétés de gestion et les banques. L’argent est placé dans des obligations ou des actions.

Liquidation anticipée du PER : fiscalité allégée

Il est important de rappeler que le PER ne peut être débloqué qu’une seule fois, et ce, au départ en retraite du titulaire. En revanche, il existe une exception : le déblocage anticipé peut être acté en cas d’invalidité, d’expiration des droits à l’assurance chômage, de surendettement ainsi que de décès du partenaire de Pacs ou du conjoint.

Si l’un de ces accidents survient, vous avez la possibilité de retirer la totalité de votre argent et profitez par la même occasion d’une meilleure fiscalité. Les intérêts générés sont alors assujettis aux prélèvements sociaux de 17,2% tandis que les versements issus de l’épargne salariale ou les versements volontaires, eux, sont exonérés.

➡️ À lire aussi :   Répondez sans plus attendre à ce courrier si vous souhaitez conserver votre pension retraite

Désigner le conjoint comme bénéficiaire

Si vous souhaitez améliorer la performance de votre PER en couple, vous devez chacun ouvrir un compte. Puis, choisissez votre partenaire comme bénéficiaire. Il ne vous reste plus qu’à y verser des sommes équivalentes. Ainsi, si le décès du souscripteur intervient avant son départ à la retraite, le conjoint survivant devient automatiquement l’héritier du support d’épargne. Le principal avantage ? Il ne paie pas les droits de succession, et ce, peu importe la somme du capital encaissé. Qui plus est, le bénéficiaire perçoit aussi le capital épargné par le titulaire. Dans ce genre de cas, le PER prend la forme de contrat de prévoyance.

Toujours dans le but d’optimiser la performance de votre PER, il est vivement conseillé de se tourner vers une agence spécialisée qui saura adopter les meilleures stratégies pour que vous puissiez atteindre vos objectifs plus facilement. C’est le cas de Fortuny, qui a déjà pu conseillé plus de 3.000 clients dans divers types de projets. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être mise en relation avec l’un de leurs experts.

Conservation du plan après le décès du titulaire

Néanmoins, le conjoint survivant n’est pas obligé de liquider entièrement le PER de son partenaire décédé. En effet, cette option se révèle très intéressante en termes de fiscalité. Techniquement, à la sortie, des frais sont appliqués. Mais, si vous optez pour la solution proposée, alors les intérêts sont exonérés de prélèvements sociaux et d’impôt.

➡️ À lire aussi :   L'impact du projet de réforme sur vos retraites et pourquoi vous devez ouvrir un PER

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs moyens pour assurer une retraite paisible via le PER en couple. Il vaut mieux adopter la meilleure stratégie pour permettre au conjoint survivant d’avoir une vie décente.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles