Investissement & Epargne

Combien d’épargne de côté faut-il avoir pour vivre sa retraite décemment en France

Combien d’épargne de côté faut-il avoir pour vivre sa retraite décemment en France

La plupart des salariés s’inquiètent pour leurs vieux jours à cause de la réforme de la retraite. En effet, la retraite rime souvent avec une baisse importante des revenus, mais alors est-ce qu’il existe des solutions concrètes pour conserver un niveau de vie correct ?

L’importance de préparer la retraite

L’anticipation de la retraite est primordiale, que la réforme adoptée en 2023 impacte ou non sur la pension. La meilleure solution reste alors l’épargne, il s’agit de mettre de l’argent de côté pendant la vie active afin d’en récolter les bénéfices plus tard.

Justement, la retraite est souvent associée à une perte de revenus, car le montant de la pension de retraite est largement inférieur par rapport aux ressources perçues pendant que le salarié était encore en activité. Certes, les dépenses peuvent diminuer à cause de la baisse des besoins, mais il est tout aussi important de disposer d’une épargne de sécurité.

Ceci aide à maintenir le niveau de vie d’avant la retraite et même de permettre à certains de réaliser toutes sortes de projets comme les achats immobiliers, les voyages, etc.

Dans cette optique, il est conseillé d’épargner aussi tôt que possible. Cette solution est idéale pour accroître les gains et bénéficier de ce qu’on appelle l’intérêt composé.

➡️ À lire aussi :   La valeur refuge de l'or en temps incertains : +11% en un an, va-t-il encore augmenté ?

En effet, il faut savoir que les rendements obtenus sur ces économies peuvent encore générer des bénéfices supplémentaires. Ce processus permet ainsi d’augmenter la valeur de l’épargne.

Mais alors, combien d’épargne faut-il mettre de côté ?

Avant de déterminer le montant à économiser, il est nécessaire de définir ses besoins financiers en considérant ses revenus actuels, son train de vie, ses dépenses et les trésoreries disponibles comme les investissements, les comptes épargnes, etc.

Évidemment, un salarié qui souhaite passer sa retraite tranquillement auprès de sa famille n’aura pas les mêmes dépenses qu’un autre qui envisage de voyager partout pour profiter de ses vieux jours. Ce dernier aura besoin davantage d’argent pour couvrir ses dépenses.

Par ailleurs, il est primordial de tenir compte des futures charges qui risquent d’accroître les dépenses à la retraite.

Certes, les frais de transport baisseront puisqu’il n’est plus nécessaire de se déplacer quotidiennement. Pourtant, il y a aussi d’autres postes à envisager, notamment les frais médicaux qui augmentent inévitablement avec l’âge.

Pour savoir combien mettre de côté pour la retraite, il suffit d’appliquer la règle des 15 %. Ce concept incite les personnes actives entre 25 à 67 à économiser l’équivalent de 15 % de leur revenu annuel avant imposition.

Pour ceux qui ne peuvent pas se perdre, il existe également une autre solution qui consiste à augmenter de 1 % chaque année le taux d’épargne.

➡️ À lire aussi :   Pourquoi une mobilisation nationale est la clef pour résoudre le problème de l'emploi des seniors ?

Afin de déterminer la somme à mettre de côté, il convient aussi de définir le montant dont vous désirez disposer tous les mois durant la retraite. À titre d’exemple, pour bénéficier de ressources supplémentaires mensuelles de 1000 euros pendant 30 ans, il faudra donc épargner 360 000 euros tout au long de la vie active.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.