Actualités des séniors

Combien débourse en moyenne une entreprise pour embaucher un employé senior ?

Combien débourse en moyenne une entreprise pour embaucher un employé senior

En France, il n’existe aucune loi interdisant le recrutement des séniors au sein d’une entreprise. Bien qu’ils coûtent plus chers, ils possèdent de solides expériences professionnelles. D’ailleurs, des aides financières sont prévues pour l’embauche des séniors.

Quel est le salaire mensuel net moyen d’un employé sénior en France ?

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) a récemment réalisé une étude portant sur l’emploi des séniors en France. Elle montre qu’environ 60 % des 55-64 ans travaillent actuellement. Il s’agit d’un taux dégressif évoluant en fonction de l’avancement de l’âge de la personne. En raison notamment du départ à la retraite, les employés séniors de 64 ans ou plus ne représentent que 20 % à intégrer des entreprises.

Selon l’Insee, un sénior de 55 ans ou plus touche un salaire net moyen de 2 990 € par mois (en temps plein). A titre de comparaison, les salariés de moins de 25 ans perçoivent une rémunération de 1 640 € par mois en moyenne. Elle monte à 2 720 € pour les employés de la tranche d’âge 40-49 ans. Pour l’ensemble des salariés français, le salaire mensuel s’élève à 2 520 €.

Visiblement, un salarié sénior coûte plus cher à une entreprise par rapport à un employé plus jeune. D’autant que les stéréotypes sur nos aînés sont toujours d’actualité. Les recruteurs français pensent souvent que les capacités physiques et intellectuelles des séniors sont réduites.

➡️ À lire aussi :   Calendrier des allocations chômages pour 2024 : voici les dates de versements

Or, dans d’autres pays de l’UE, les séniors sont considérés comme des atouts presque irremplaçables. Une vision qui n’est pas encore partagée par le grand nombre en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le taux d’emploi des séniors a environ 5 points de retard par rapport à la moyenne de l’UE.

Zoom sur les aides dédiées à l’embauche des salariés séniors

Afin de favoriser l’emploi des séniors en France, les pouvoirs publics prévoient pas mal d’aides financières. Des dispositifs dédiés aux entreprises embauchant des salariés séniors.

Citons, par exemple, l’aide gérée par Pôle emploi. Celle-ci est octroyée, sous condition d’embauche d’un employé de 45 ans ou plus dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Son montant est plafonné à 2 000 €. La première tranche (1 000 €) est versée au bout du 3ème mois du contrat de travail. Le versement du solde intervient à terme de son 10ème mois.

Notons aussi le CDD senior. Il s’apparente à un dispositif d’engagement sur le long dédié aux entreprises souhaitant embaucher un employé salarié. C’est un peu comme un contrat de travail à durée déterminée classique mais offrant plus d’avantages. D’une durée de 18 mois (renouvelable une fois), le CDD senior permet de gagner des droits complémentaires essentiels à la liquidation de votre retraite à taux plein. Il s’applique exclusivement aux employés âgés de plus de 57 ans cherchant un emploi depuis plus de 3 mois ou titulaires d’un contrat de sécurisation professionnelle suite à un licenciement économique.

➡️ À lire aussi :   Déguisé en médecin, cet escroc volait les bijoux des personnes âgées dans les hôpitaux

Les séniors de plus de 50 ans peuvent d’ailleurs souscrire un contrat unique d’insertion (CUI), à condition d’être abonné à Pôle emploi. L’entreprise qui les accueillis se verra ensuite versé une aide d’Etat tous les mois. Son versement est assuré par l’Agence de services et de paiement (ASP). Son montant correspond à un certain pourcentage du Smic horaire brut.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.