Combien coûte le remboursement anticipé d’un crédit immobilier 

Combien coûte le remboursement anticipé d’un crédit immobilier ?

La souscription à un crédit immobilier implique un engagement sur plusieurs années, allant jusqu’à 25 ans (plus auparavant). Cependant, certains foyers trouvent éventuellement les moyens de s’acquitter de leurs dettes bien avant les délais prévus.

Il est alors totalement de leur droit de réaliser un remboursement de crédit anticipé. Évidemment, plusieurs conditions sont à respecter pour ce type d’opération. Les consommateurs doivent particulièrement faire attention aux pénalités que cela pourrait engendrer. En effet, il va falloir en payer le prix.

 

Se référer à son contrat

Les indemnités de remboursement anticipé sont, à l’avance, déterminées par le prêteur. Ce dernier a d’ailleurs obligation de les inclure dans le contrat initial. Les établissements bancaires sont donc libres d’en fixer le montant.

Néanmoins, des lois ont été prévues, mettant en place des limites qui ne peuvent pas être dépassées. En général alors, les frais tournent autour de 3 % du capital restant à payer ou six mois d’intérêts sur le montant déjà versé.

Le calcul peut s’avérer difficile. Par exemple, un foyer ayant contracté un prêt de 100 000 € sur 25 ans à un taux de 2,6 %, et ce en 2015, doit encore rembourser 70 334,72 €. Les coûts éventuels pouvant être engendrés par un paiement intégral anticipé seront soit de 2111,34 € ou de 907 € en fonction de la politique de la banque.

D’autres conditions à prendre en compte

Il est possible de ne pas avoir à payer cette fameuse indemnité de remboursement anticipé en fonction de la situation du souscripteur. Aucun frais n’est à prévoir pour tout crédit contracté après le 01 juillet 1999 si l’acquittement de la dette en avance a pour raison la vente de son logement, d’un changement d’emploi, d’un décès ou encore d’une cessation forcée d’activité (de soi-même ou du conjoint).

D’un autre côté, en cas de garantie du prêt par hypothèque du bien immobilier acheté, la revente de celui-ci pour un remboursement anticipé, nécessite la demande d’une mainlevée. Cela devrait coûter 584 €.

Négocier dès la souscription au crédit

Un foyer peut effectivement se retrouver avec une importante quantité de liquidité de manière ponctuelle. Cela aura souvent pour effet d’anticiper ses membres à effectuer un remboursement anticipé.

Cependant, avec les frais à prévoir, il faut y réfléchir à deux fois. Il est donc vivement conseillé de négocier un contrat exempt de cette redevance. Dans certains cas, il est plutôt préférable d’investir son capital si les taux d’intérêt sont plus élevés que ceux du prêt.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles