Chômage pourquoi ce sont les séniors qui sont dans le viseur 

Chômage : pourquoi ce sont les séniors qui sont dans le viseur ?

Face à la hausse du taux de chômage, Bercy s’attaque de nouveau aux chercheurs d’emploi séniors qui sont déjà au plus mal à cause de la réforme de la retraite. Ainsi, les autorités prévoient d’adopter des mesures pour se mettre en quête de nouvelles économies au détriment des séniors sans emploi.

Durcissement des règlementations sur les séniors au chômage

Dans l’objectif de trouver des solutions pour le redressement du financement public, Bruno Le Maire et le ministre délégué aux Comptes publics Thomas Cazenave ont laissé entendre des mesures pour durcir les règles concernant ces séniors.

D’après les déclarations du premier, il est primordial de revoir l’ensemble des systèmes d’indemnisation qui alimentent l’inactivité pour cette catégorie de la population. Celui-ci vise principalement à rectifier tous les avantages destinés aux plus âgés qui n’exercent aucun emploi.

En termes d’illustration, un chômeur de plus de 55 ans profite d’un dédommagement plus long en comparaison avec d’autres chômeurs. Un profil de 62 peut aussi continuer à percevoir les allocations jusqu’à l’obtention de la retraite à taux plein, sous certaines conditions.

Les demandeurs d’emploi séniors, dans le viseur des autorités

Dernièrement, le gouvernement a fait savoir qu’il n’envisage pas d’approuver la nouvelle convention d’assurance-chômage provenant de l’accord entre le patronat, la CFDT, la FO et la CFTC. En réalité, le gouvernement prévoit plutôt le prolongement des règlementations en vigueur actuellement.

➡️ À lire aussi :   Nouveau compte épargne-temps universel : révolution pour la retraite anticipée

Ainsi, l’exécutif souhaite attendre la fin des négociations sur l’emploi. Quoi qu’il en soit, celui-ci a laissé entendre dans la lettre à la destination des syndicats et du patronat qu’il compte viser un taux de travail de 65 % pour les 60 à 64 ans d’ici 2030. Les mesures à prendre pourraient être plus axées sur le renforcement de la formation professionnelle ou encore l’aménagement des fins de carrière.

Il y a quelques semaines, le ministre de l’Économie avait laissé entendre qu’il souhaite diminuer la durée de rémunération pour les plus de 55 ans. Cette tentative de durcissement des mesures destinées au sénior n’est pas la première dans l’histoire.

Lors de la négociation concernant l’assurance-chômage, le gouvernement avait déjà fait une requête auprès des partenaires sociaux afin qu’ils adaptent ces mesures à la réforme de la retraite. Pour faire plus simple, il s’agit de décaler les avantages sur une période de deux ans, par contre cette proposition a été refusée par les syndicats.

Un nombre impressionnant de chômeurs

L’une des raisons qui font que les séniors sont dans le viseur du gouvernement, c’est la montée en flèche des statistiques liées au chômage dans leur catégorie. D’après les données de l’Insee, cette situation perdure depuis deux trimestres.

➡️ À lire aussi :   Agirc-Arrco : Pourquoi vous ne recevrez pas à temps votre allocation en Mai

En comparaison avec le mois de septembre, les profils de catégorie A (aucune occupation), les classes B et C (activité réduite) ainsi que le demandeur d’emploi dans le pays ont bondi de 0,29 %, soit près de 5 377 millions. D’après les statistiques de Pôle Emploi, les chômeurs de plus de 50 ans étaient à 835 800 au mois d’octobre dernier.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles