Actualités des séniors

Chômage chez les séniors, un « immense gâchis », pourquoi cela fait polémique en ce moment

Chômage chez les séniors, un « immense gâchis », pourquoi cela fait polémique en ce moment

La question de l’emploi pour les séniors est revenue sur le devant de la scène il y a quelques jours durant l’évènement Impact PME qui s’est déroulé à Paris. Lors de cette réunion, le gouvernement a également publié des propositions destinées aux séniors âgés de plus de 55 ans qui sont au chômage.

Les séniors participent peu au marché de l’emploi

Selon les derniers chiffres, seuls 36,2 % des personnes âgées entre 60 à 64 ans exercent une activité professionnelle. Ceci dit, la France est en retard par rapport à d’autres pays dans l’Union européenne. La plupart de ces séniors au chômage profitent de la retraite anticipée, pourtant ceci renforce davantage la démobilisation sur le marché. Face à ce constat, le gouvernement s’est fixé l’objectif qu’avant l’année 2030, le nombre de séniors actif devrait atteindre 65 %.

Un retour sur le sujet de l’emploi des séniors

Cet évènement était l’occasion pour le ministre de l’Économie Bruno Le Maire d’aborder à nouveau ce sujet. Rappelons justement que quelques semaines avant, celui-ci avait tenu des propos sur le chômage des séniors qui a causé une polémique sur France Inter.


Celui-ci dénonçait notamment une certaine hypocrisie du modèle social français. Ensuite, il a avancé des mesures concrètes dont l’objectif est de favoriser l’emploi pour les plus de 55 ans et surtout d’éviter qu’ils soient mis à l’écart du marché de travail alors qu’ils possèdent encore toutes les capacités.

➡️ À lire aussi :   Comment réduire les frais des Ehpad en 2024 : 4 aides essentielles

Selon les propositions du ministre, les salariés entre 35 à 45 ans qui exercent une profession pénible devraient bénéficier d’une nouvelle formation ou qualification. Quant aux plus de 55 ans, ils devraient également pouvoir sortir peu à peu du marché du travail. De cette manière, cette catégorie peut décrocher des contrats pour travailler à 80 % du temps.

Cela dit, ils peuvent ainsi toucher jusqu’à 90 % de leur salaire et la totalité des cotisations de retraite. Ces dispositifs visent à accompagner de manière progressive les séniors vers la retraite. Dans le même temps, ils peuvent conserver leur travail et ceci permet d’ailleurs aux entreprises de continuer à profiter du savoir-faire et de l’expertise de ces séniors.

Par ailleurs, ces mesures soutiennent également les propos de la Première ministre Élisabeth Borne qui affirmait qu’il serait dommageable de se passer des compétences des séniors. Pourtant, l’un des objectifs du gouvernement, c’est le plein emploi.

Des mesures en faveur des séniors

Après ces annonces du ministre Bruno Le Maire, il faudrait encore définir l’entité qui s’occupera de payer la différence entre le salaire et la durée de travail effective. Ce dernier a quand même laissé entendre que ce sujet devrait être abordé avec les partenaires sociaux.

➡️ À lire aussi :   Voyagez gratuitement en train : la méthode surprenante que peu de voyageurs connaissent

Quoi qu’il en soit, cette mesure pourrait permettre de lutter efficacement contre le chômage chez les séniors. Ce n’est pas fini, puisque le ministre a également évoqué le projet d’aligner l’indemnisation de chômage avec les autres actifs. Sans oublier sa promesse de se concentrer en même temps sur les jeunes dans le but d’atteindre le plein emploi.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.