Actualités des séniors

Changement à venir pour les seniors : l’âge d’accès aux allocations chômage repoussées

Changement à venir pour les seniors l'âge d'accès aux allocations chômage repoussées

Le ministre du Travail français a récemment fait une annonce assez surprenante. Il propose de changer l’âge d’accès aux allocations chômage pour les seniors. Justement, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette mesure potentielle.

Vers le relèvement de l’âge d’accès aux allocations chômage ?

Olivier Dussopt, ministre du Travail actuellement, souhaite mettre à jour l’âge d’accès aux allocations chômage. Plus précisément, cet homme d’Etat propose de relever ce paramètre pour les seniors.

Une mesure potentielle qui vise notamment les demandeurs d’emploi âgés de plus de 55 ans.

Bien évidemment, cette proposition n’est pas approuvée par la majorité gouvernementale. Elle vient à l’encontre de l’annonce de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie.

En effet, ce dernier veut réduire la durée des allocations chômage pour les seniors de plus de 55 ans. Elle devrait ainsi passer de 27 mois à 18 mois.

De fait, il y a un désaccord entre les membres du Gouvernement vis-à-vis de la politique de l’emploi pour les chômeurs les plus âgés. En France, l’emploi des seniors reste un enjeu majeur.

L’objectif est de maintenir ces personnes sur le marché du travail dans une optique à long terme. Elles ne doivent pas basculer dans la précarité à cause d’une faible retraite.

➡️ À lire aussi :   Les clés de la réussite de l'emploi sénior en Europe : où se place la France ?

Le défi pour le Gouvernement serait de trouver un équilibre entre les dispositifs d’incitation à travailler plus longtemps et les aides dédiées aux demandeurs d’emploi.

Pour mémoire, la durée des indemnités chômage ne peut pas excéder 18 mois jusqu’à l’âge de 52 ans. Elle passe ensuite à 22,5 mois pour les seniors âgés de 53 et 54 ans. Au-delà de 55 ans, cette durée s’établit à 27 mois.

Dans l’éventualité où la proposition du ministre du Travail est validée, il serait impossible d’accéder aux allocations chômage avant 57 ans pour les demandeurs d’emploi.

Petit rappel sur les conditions d’attribution des indemnités chômage en 2024

Pôle emploi verse une allocation de retour à l’emploi (ARE) à ses adhérents, surtout s’ils remplissent les conditions d’attribution. Elle permet en l’occurrence d’indemniser les demandeurs d’emploi.

France Travail prévoit d’ailleurs un outil de simulation permettant simuler le montant de votre allocation chômage.

En principe, le montant de cette allocation dépend des anciens salaires de chaque demandeur d’emploi. Depuis le 1er juillet 2023, il doit rester supérieur à 31,59 €/jour.

Selon les circonstances, ce seuil devrait évoluer cette année bien que les chiffres officiels ne soient pas encore dévoilés.

Depuis le 1er janvier 2024, les indemnités de chômage sont calculées sur 30 jours (y compris en janvier, février, mars, mai, juillet, août, octobre et décembre).

➡️ À lire aussi :   Comment réduire les frais des Ehpad en 2024 : 4 aides essentielles

De fait, c’est une mesure pénalisante, car elle fait perdre 5 ou 6 jours indemnisés par an. En 2024, les conditions d’attribution des allocations chômage restent inchangées :

  • Ne pas atteindre l’âge légal de départ à la retraite
  • Ne pas bénéficier de la retraite à taux plein
  • Avoir l’aptitude de travailler
  • Avoir travaillé au moins 6 mois durant les 24 derniers mois ou 36 pour les plus de 53 ans
  • Etre inscrit à Pôle emploi (ou France Travail) dans les 12 mois suivant la perte de votre emploi

En cas de licenciement ou de fin d’un CDD, vous accédez automatiquement à l’allocation chômage, surtout si toutes les conditions sont remplies.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.