Cette technique simple vous permettra d'avoir de meilleurs rendements sur votre PER

Cette technique simple vous permettra d’avoir de meilleurs rendements sur votre PER

Le plan d’épargne retraite, comme son nom le décrit, est conçu pour vous offrir un complément de revenus à la retraite. Il séduit, notamment par sa fiscalité avantageuse. Mais, savez-vous qu’il existe une technique simple pour avoir de meilleurs rendements sur ce produit d’épargne ? Les détails dans cet article.

Alimenter correctement son PER

Il convient de rappeler que le PER ne peut être débloqué qu’à votre départ à la retraite, sauf si vous souhaitez financer l’achat de votre résidence principale ou si vous faites face à des accidents de la vie. Si vous avez privilégié un versement unique, vous bénéficiez d’une déduction annuelle de votre revenu imposable, à raison de 35 194 € en 2024 et 85 780 € pour les non salariés. Une option intéressante pour ceux qui sont imposés à 30%.

Si vous n’en faites pas partie, il vaut mieux alimenter le produit d’épargne avec un montant récurrent. Autrement dit, au lieu de mettre tout votre argent en une seule fois sur le PER, vous allez le fractionner en plusieurs versements. Cela permet tout simplement de lisser vos points d’entrée sur les marchés. Ainsi, lorsque les cours sont en baisse, vous achetez systématiquement plus d’actions. A contrario, vous acquérez moins quand les prix augmentent.

➡️ À lire aussi :   Pourquoi les seniors investissent leur épargne dans la pierre papier ?

Cette astuce est souvent avancée par Fortuny, une agence professionnelle qui a justement pour rôle d’accompagner les épargnants qui souhaitent tirer le meilleur profil de leur PER. Elle conseille également sur les éventuelles stratégies à adopter selon le profil de chacun. Ce formulaire ci-dessous vous permettra de contacter un de leurs conseillers.

Planifier les versements

Il est à noter que le versement sur un PER peut se faire tous les mois, tous les trois mois ou tous les six mois selon le rythme que vous choisissez. Néanmoins, sachez que vous avez la possibilité d’arrêter définitivement vos versements, de les suspendre et puis de les reprendre quand vous le souhaitez. Et ce, sans frais.

Mais, il existe une astuce encore peu connue : le fait de répartir proportionnellement les versements en fonction de l’allocation de votre contrat. Il s’agit de ce que l’on appelle les versements proratisés. Pour faire simple, vous pouvez planifier plusieurs mois de versements lorsque vous réalisez que vous pouvez réduire votre impôt en vous servant des plafonds de retraite non utilisés des trois dernières années, par exemple. Pour que votre stratégie fonctionne, il faudra vous assurer que la reprogrammation n’est pas trop longue. Autrement, vos efforts seront vains.

Quelques points de vigilance

Attention toutefois à bien vous renseigner sur les coûts de versement. Ces derniers varient, en effet, d’un réseau distributeur à l’autre, mais aussi de la politique commerciale de votre compagnie d’assurance. Il se peut que les frais soient les mêmes pour un versement régulier ou libre. Et si vous optez pour le mode ponctuel ou la programmation, les coûts sont généralement réduits.

➡️ À lire aussi :   Taxes et impôts : 5 options pour les réduire avant fin 2023

Vous l’aurez compris, le pilotage du PER n’est pas un jeu d’enfant. Il faut avoir les bonnes méthodes pour bénéficier de meilleurs rendements.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles