changer d’opérateur et d’abonnement simplement et rapidement

Ces conseils vous permettront de changer d’opérateur et d’abonnement simplement et rapidement

Il est évident qu’un opérateur téléphonique ne va pas forcément faciliter les éventuelles résiliations de la part de leurs clients ou un repositionnement vers un abonnement moins cher. Pourtant, ces derniers ont potentiellement besoin de changements pour diverses raisons.

Même si un contrat est encore, il sera toujours possible de le rompre. Les procédures peuvent être assez lourdes dans certains cas, néanmoins, des astuces existent pour se faciliter la tâche et ne pas se faire pénaliser. Voici quelques informations qui devraient être utiles aux consommateurs dans ce sens.

Se tenir au courant des meilleures formules

Autant qu’un téléphone portable qui peut très vite être démodé, les forfaits ou les abonnements des consommateurs ne sont pas obligés de rester figés. Il est donc normal de vouloir changer de formules au fil des années.

Les opérateurs mettent d’ailleurs leurs panoplies d’offre constamment à jour. Il faut alors perpétuellement se tenir au courant pour ne pas rater les meilleures occasions.

Dès lors qu’une opportunité répond aux besoins des adhérents, ces derniers ne devraient pas hésiter à recueillir toutes les informations auprès de conseillers. Quelques calculs s’imposent également pour déterminer s’il y a réellement des économies à faire ou si les options proposées sont plus adaptées aux besoins spécifiques.

➡️ À lire aussi :   Éteindre son chauffage, c'est aujourd'hui qu'il faut le faire voici pourquoi

Réaliser les démarches au bon moment

Le changement d’abonnement ou d’opérateur doit respecter un certain timing pour éviter d’innombrables contraintes. La meilleure chose à faire est évidemment d’aller au bout de son contrat. Habituellement, il dure soit 12 soit 24 mois. Attention alors de bien entamer les procédures de résiliation avant la date de renouvellement.

Cela est aussi valable même si le client reste au sein d’un même fournisseur, mais souhaite plutôt passer vers une offre moins chère. Des frais sont à prévoir en cas de rupture anticipée. Bien sûr, des négociations peuvent toujours se faire avec le service consommateur de l’enseigne. Par ailleurs, un passage vers une formule plus chère sera par contre assez simple et même encouragé par les opérateurs.

Bien connaître ses droits et ses obligations

Le plus important avant de se lancer dans n’importe quelle démarche est de se tenir au courant de toutes les possibilités de recours dont dispose le client. Pour cela, la meilleure référence reste le contrat convenu avec l’opérateur. Sinon, il est aussi conseillé de consulter le Code de la consommation.

Certains motifs permettent notamment d’effectuer une rupture sans condition comme un déménagement, une perte d’emploi, etc. Il est important d’exploiter ces voies-là si nécessaire.

➡️ À lire aussi :   Ramasser du bois dans une forêt pour se chauffer, est-ce autorisé ?

À lire également : Ces solutions vous permettront de faire baisser vos dépenses en communications

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles