Ce qu'il faut faire si vous commencez à épargner trop tard pour la retraite

Ce qu’il faut faire si vous commencez à épargner trop tard pour la retraite

Préparer sa retraite est une étape qui requiert une bonne stratégie et de la prévoyance. Idéalement, il est recommandé de se lancer dès votre plus jeune âge. Mais, vous pouvez aussi commencer à épargner un peu tard pour la retraite ! Nous avons réuni quelques conseils pour vous aider dans votre démarche.

Commencer par l’évaluation sa situation actuelle

La première étape consiste à évaluer votre santé financière, à savoir vos revenus, vos dettes et vos dépenses. Cela vous permettra de déterminer les sommes que vous pourrez mettre de côté pour alimenter un produit de placement, par exemple. Par la même occasion, n’oubliez pas de vous décider sur l’âge auquel vous comptez prendre votre retraite.

Placer son argent dans des produits présentant des avantages fiscaux

Pour faire fructifier votre capital de départ, n’hésitez pas à l’investir dans des produits d’épargne comme :

  • L’assurance-vie : qui présente une grande flexibilité. Elle vous permet de diversifier vos placements dans des supports comme les fonds en euros, les unités de compte, etc. Néanmoins, veillez à bien mesurer les risques qui y sont associés pour éviter les mauvaises surprises. Sachez qu’en termes de fiscalité, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 euros après 8 ans de détention.
  • Le plan d’épargne retraite ou PER, quant à lui, est un allié idéal pour se constituer un complément de retraite. Vous pouvez récupérer l’argent sous forme de capital ou en rente viagère, selon vos besoins. De plus, les sommes versées sur ce dispositif sont soustraites de votre revenu imposable. De quoi bénéficier d’une économie d’impôt.
  • Le plan d’épargne en actions ou PEA consiste à investir sur les marchés européens. Il présente une fiscalité avantageuse au moment de la sortie. Vous avez aussi la possibilité de retirer une partie de votre capital dès 5 ans. Cela n’occasionne pas la clôture du produit.
➡️ À lire aussi :   Les aides sociales pour seniors - comment en bénéficier ?

Se lancer dans l’investissement locatif

Hormis les 3 principaux outils d’épargne susmentionnés, vous pouvez aussi envisager de vous lancer dans ce type d’investissement qui se présente sous multiples formes. Vous avez la possibilité d’acheter du neuf ou de l’ancien, en nue-propriété ou en pleine propriété, location nue ou meublée, à crédit ou au comptant.

Si vous souhaitez bénéficier de revenus locatifs réguliers, vous pouvez vous orienter vers les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI. Ces dernières vous détachent de tout ce qui est gestion de bien puisqu’une société spécialisée s’en charge à votre place. Ce type de placement est aussi intéressant si vous avez un petit budget. Le prix d’une part est dans les centaines d’euros. À noter que le rendement est assez élevé, soit entre 4 et 7%.

Vous l’aurez compris, il n’est jamais trop tard pour épargner. Il suffit de choisir le meilleur placement. Pour ce faire, pensez à vous rapprocher d’un conseiller adapté.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles