Case 2OP sur la déclaration d'impôts comment peut-elle vous faire faire des économies considérables !

Case 2OP sur la déclaration d’impôts : comment peut-elle vous faire faire des économies considérables !

La déclaration d’impôts est une étape très délicate. Il est donc important de bien la remplir et de checker chaque détail affiché.

Il existe d’ailleurs la case 2OP à ne pas négliger puisqu’elle peut vous aider à faire des économies considérables. Explications.

A quoi correspond la case 2OP sur la déclaration des revenus ?

Depuis l’année 2018, les revenus du capital ou plus précisément les intérêts générés par certains placements comme les comptes à terme, les livrets bancaires fiscalisés ou encore le plan épargne logement PEL ainsi que les dividendes d’actions, les revenus de votre contrat d’assurance-vie, les obligations, etc, sont assujettis à la flat tax ou au prélèvement forfaitaire unique de 30 %.

Dans ce taux, les 17,2% sont attribués aux prélèvements sociaux tandis que les 12,8% concernent l’impôt sur le revenu. Cette option s’applique automatiquement à tous les revenus des capitaux mobiliers.

Ce qui signifie que si vous ne cochez pas la case 2OP, vous serez soumis aux 30% de la flat tax.

Cocher la case 2OP pour réaliser des économies

L’administration fiscale envoie une déclaration préremplie. Et de manière générale, la case 2OP n’est pas cochée. Or, si vous choisissez de soumettre vos revenus au barème progressif de l’impôt sur le revenu, vous devez la cocher. Cette nouvelle imposition sera donc notée sur l’ensemble de vos revenus en capital. Cela entraînera l’application du taux correspondant à votre tranche d’imposition.

➡️ À lire aussi :   Comment réduire la charge fiscale liée à la plus-value immobilière lors de la vente de votre résidence secondaire ?

Elle sera avantageuse pour ceux dont les revenus globaux ne dépassent pas les 11 294 euros. Ainsi, vous ne serez plus contraint de régler un impôt sur le revenu des placements financiers. Si vos ressources sont inférieures à 28 797 euros, en revanche, le taux d’imposition appliqué s’élève à 11%. Ce qui semble favorable pour les redevables dont le taux marginal d’imposition TMI varie entre 0 à 11%.

Cocher la case 2OP n’est pas définitif

Concrètement, le choix de cocher la case 2OP n’est pas irrévocable. Si vos revenus ont connu une nette évolution ou si vous jugez que l’option de l’année précédente n’était pas avantageuse, vous avez entièrement le droit de changer d’option chaque année. Pour mieux vous orienter, sachez que lorsque le TMI est de 30% (à partir de 28 798 euros à 82 341 euros), il vaut mieux privilégier la flat tax. Veillez toutefois à bien vérifier les détails dans la déclaration préremplie, car cette dernière enregistre votre choix de l’année précédente.

Pour éviter les mauvaises surprises, vous avez la possibilité d’effectuer une simulation, disponible directement dans la déclaration en ligne. Cela vous permettra de dénicher l’option la plus intéressante pour vous. Autrement, vous pouvez commencer sans cocher la case 2OP, ensuite corrigez la déclaration en la cochant à nouveau. De cette manière, vous verrez largement la différence en comparant chaque détail.

➡️ À lire aussi :   Dénoncer une fraude fiscale : Les étapes pour obtenir une récompense
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles