Consommation & Vie quotidienne

Carburants : les prix du Diesel et de l’essence vont-ils baisser après le nouvel an ?

Carburants les prix du Diesel et de l'essence vont-ils baisser après le nouvel an

Les prix des carburants, que ce soit le diesel ou l’essence, ont enregistré une baisse depuis quelques mois. Cela résulte principalement de la chute du baril de pétrole. Mais, cette tendance sera-t-elle maintenue après le nouvel an ? Réponses.

Tendance baissière des prix des carburants : les raisons détectées

Durant cette année, les tarifs des carburants étaient la montagne russe. Pendant une période, ils avaient atteint le summum. Mais, petit à petit, la situation a changé. Depuis l’automne, le gazole et l’essence ont connu une baisse. Et cela est dû principalement à la chute du prix du baril du pétrole qui, quant à lui, a été déclenché en raison du ralentissement de la croissance chinoise et mondiale. Dernièrement, le baril est estimé à 76 dollars.

En cette fin d’année, la tendance se poursuit et devrait continuer après le nouvel an. Un constat que certains analystes ne partagent pas. Selon les prévisions, le prix du baril pourrait se situer dans les alentours des 80 à 100 dollars en 2024. Selon la Bank of America, le prix du baril du Brent pourrait être à 90 dollars en moyenne.

Les prix de l’essence et du Diesel vont-ils continuer à baisser après le nouvel an ?

Au vu du contexte inflationniste, le gouvernement a décidé de mettre en place un système de gel des prix. Les automobilistes ont, en effet, joui d’un coup de pouce à la pompe dans les stations des grandes surfaces. Et ce, depuis le 29 septembre 2023.

➡️ À lire aussi :   En cas de panne sur l’autoroute, des frais sont appliqués mais quels sont-ils ?

Un geste qui a également contribué à la baisse des prix du Diesel et de l’essence. Et comme l’a souligné Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, le 18 octobre 2023, cette opération sera maintenue jusqu’à la fin de l’année 2024.

Alors que les automobilistes commencent à profiter de cette baisse des prix des carburants, une question reste toujours en suspens : cette accalmie se poursuivra-t-elle sur le long terme ? D’après les prédictions de l’Union française des industries pétrolières, il est difficile de connaître exactement l’évolution du tarif.

Toutefois, depuis près d’un an, le baril du pétrole fait preuve d’une grande stabilité. Il reste dans la fourchette de 76 et 80 dollars. Pour rappel, la guerre en Ukraine et la demande des consommateurs sont classées parmi les facteurs qui influent sur le prix du pétrole.

Sachant toutefois que la consommation mondiale s’accroît et que le conflit persiste encore, rien n’indique pour le moment que les prix des carburants pourraient évoluer en conséquence. La guerre entre le Hamas et l’Israël, quant à elle, n’a pas d’impact sur le pétrole pour l’instant.

En somme, les automobilistes peuvent profiter de cette baisse de prix pendant les vacances de fin d’année. Il y a une forte possibilité qu’ils soient nombreux à faire le plein prochainement.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.