MaprimeRénov' : baisse significative de 30% des aides à l'installation de chauffage au bois

MaprimeRénov’ : baisse significative de 30% des aides à l’installation de chauffage au bois

Depuis avril, une baisse significative de 30% a été constatée dans les aides accordées pour l’installation de chauffage au bois. Cette réduction impacte directement le dispositif MaprimeRénov’, un programme gouvernemental visant à encourager la transition énergétique en France.

Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail ce qu’est MaprimeRénov’, comment elle fonctionne et quelles sont les conséquences de cette diminution des aides sur votre projet d’installation de chauffage au bois. Restez avec nous pour comprendre tous les tenants et aboutissants de cette actualité qui pourrait bien influencer vos futurs choix en matière d’économie d’énergie.

MaPrimeRénov’ réduit les aides pour l’installation de chauffage au bois

Dans le cadre d’une stratégie visant à privilégier les travaux de rénovation énergétique les plus efficaces, le gouvernement a décidé de diminuer de 30% les aides accordées par MaPrimeRénov’ pour l’installation de systèmes de chauffage au bois. Cette mesure, effective depuis le 1er avril, impacte les propriétaires occupants, copropriétaires, bailleurs et sociétés civiles immobilières bénéficiant du dispositif.

Auparavant, ces aides pouvaient atteindre jusqu’à 10.000 euros pour l’installation de chaudières à granulés ou 8.000 euros pour des chaudières à bûches, selon la situation financière des ménages. Désormais, ces montants sont respectivement ramenés à 7.000 et 5.500 euros.

Le coût élevé des équipements de chauffage au bois et les réactions face à la baisse des aides

Les équipements de chauffage au bois, tels que les chaudières ou les poêles, représentent un investissement conséquent pour les ménages. Selon Effy, le coût hors installation peut varier entre 4.000 et 20.000 euros pour une chaudière, et entre 5.000 et 8.000 euros pour un poêle.

➡️ À lire aussi :   Cette astuce simple des anciens pour que nos radiateurs consomment beaucoup moins

Face à la diminution des aides, Thomas Perrissin, président du syndicat français des chaudiéristes biomasse, a exprimé son incompréhension dans une tribune du 15 décembre, soulignant l’importance du bois énergie dans la transition écologique.

En réponse, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, a justifié cette décision en expliquant qu’une trop grande promotion du chauffage au bois pourrait nuire aux autres initiatives en matière de biomasse.

Report des modifications de MaPrimeRénov’ pour favoriser les rénovations d’ampleur

Initialement prévues pour le 1er janvier 2024, les modifications du dispositif MaPrimeRénov’, visant à privilégier les rénovations énergétiques d’envergure au détriment des actions isolées, ont été reportées au 1er janvier 2025. Cette décision fait suite aux critiques et à la baisse notable du nombre de rénovations observée.

Les ministères de la Transition écologique et du Logement ont ainsi choisi de maintenir temporairement l’ancien système, apportant un soulagement aux professionnels de la rénovation et aux particuliers concernés. Cependant, ce statut qui ne sera effectif qu’à partir du 15 mai 2024 et jusqu’au 31 décembre de la même année. Dès 2025, le recentrage de MaPrimeRénov’ sur les travaux d’ampleur sera donc bel et bien appliqué.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles