Augmentation retraite complémentaire

Attention : l’augmentation de 5 % de votre retraite complémentaire est-elle validée ?

On sait déjà que les retraites de base vont encore être revalorisées en 2024. Mais qu’en est-il de la retraite complémentaire Agirc-Arrco ? Celle-ci n’étant pas gérée par l’Etat, elle fait l’objet de discussions controversées. Les négociations entre les syndicats et le patronat ont-elles aboutit à quelque chose de concrète ?

Les retraites complémentaires Agirc-Arrco vont progresser de 4,9 % dès le 1er novembre 2023

La revalorisation des pensions de retraite de base a encore été annoncée pour 2024, soit 5,2 % à partir du 1er janvier 2024. Les personnes concernées s’en réjouissent déjà. Mais on ne peut pas dire autant pour celles qui perçoivent la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Fort heureusement, les négociations entre les syndicats et le patronat ont enfin abouti à quelque chose de concret : une revalorisation de 4,9 % des retraites complémentaires Agirc-Arrco.

A partir du 1er novembre 2023, les retraites complémentaires Agirc-Arrco vont progresser de 4,9 %. C’est une bonne nouvelle en cette période de crise incertaine. En principe, cette revalorisation tant attendue concerne particulièrement les retraités du privé. Elle permet notamment de contrer la hausse galopante de l’inflation.

Les syndicats et le patronat ont négocié jusqu’au milieu de la nuit du 4 au 5 octobre pour trouver un terrain d’entente. En dépit de la crise, les comptes de l’Agirc-Arrco se portent bien. Cela a notamment permis de financer différentes mesures favorables aux retraités. Le gouvernement envisage de ponctionner plusieurs milliards d’euros dans les caisses du régime d’ici à 2030. Mais, les syndicats ne se sont pas laisser faire.

➡️ À lire aussi :   Le palmarès des villes où il est agréable de passer sa retraite

Le patronat a d’abord proposé une augmentation de 4,6 % des retraites complémentaires tout en réclamant une baisse de cotisation. Il encourage également l’introduction de droits supplémentaires aux retraités cumulant emploi et retraite. Les syndicats, quant à eux, voulaient acter une revalorisation à hauteur du taux d’inflation.

D’autre part, le malus (à hauteur de 10 %) a été supprimé lors de la réunion des syndicats et du patronat. Cette diminution prend ainsi fin entre le 1er décembre 2023 et le 1er avril 2024.

Êtes-vous éligible aux retraites complémentaires versées par l’Agirc-Arrco ?

Instauré au 1er janvier 2019, le régime Agirc-Arrco s’ouvre aux salariés du commerce, de l’industrie et des services de l’agriculture. Il prend en compte les droits et obligations des régimes Agirc et Arrco.

Si vous êtes un salarié du secteur privé, vous devez obligatoirement verser des cotisations au régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Vous bénéficiez ainsi d’une pension complémentaire à votre retraite de base de la Sécurité sociale.

La retraite complémentaire Agirc-Arrco peut être versée mensuellement (en début de mois), trimestriellement ou annuellement. Dans tous les cas, il y a des conditions à remplir. Le versement mensuel concerne ceux et celles qui bénéficient d’une retraite ou d’une pension de réversion. Il faudra également être titulaire d’un compte bancaire domicilié en France (métropolitaine, outre-mer) ou dans un pays de l’UE.

➡️ À lire aussi :   Comment l’allocation de solidarité spécifique influence vos trimestres de retraite

Les retraités disposant d’un compte bancaire domicilié hors Europe peuvent choisir entre le versement mensuel et le versement trimestriel de leurs retraites complémentaires. Votre retraite Agirc-Arrco peut être versée une fois par an lorsque son montant est supérieur à une somme équivalant à 100 points, mais celle-ci ne doit pas excéder une somme équivalant à 200 points.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles