Finance & Patrimoine

Assurance-vie : une transmission de richesse sans précédent entre les générations

Assurance-vie une transmission de richesse sans précédent entre les générations

Le Capgemini Research Institute vient de publier son rapport World Life Insurance 2023. Il révèle des chiffres plutôt éloquents sur les sommes qui seront transmis via des contrats d’assurance-vie dans les prochaines années. Etat des lieux !

Vers la transmission d’une grande richesse à l’échelle internationale via des contrats d’assurance-vie ?

Le dernier rapport World Life Insurance du Capgemini Research Institute a déjà été publié. Il dévoile que les détenteurs de contrats d’assurance-vie de plus de 65 ans possèdent 40% des actifs sous gestion aujourd’hui. Le plus surprenant c’est que ces derniers vont probablement transmettre leurs capitaux dans les prochaines années. Leur montant s’élève actuellement à 7 800 milliards de dollars. D’après le rapport, cette somme colossale sera transmise à des héritiers d’ici 2040.

Le cas échéant, il s’agirait de la plus importante somme transférée via des contrats d’assurance-vie. Une transaction intergénérationnelle qui restera gravée dans l’histoire. En tout cas, elle s’annonce grandiose. Les épargnants se demandent si les compagnies d’assurance et les banques sont en mesure d’assurer le transfert d’une richesse de cette envergure. Pour y parvenir, ces dernières devront se préparer sérieusement et adopter des stratégies adéquates.

D’après le rapport, 19% des assureurs misent sur les technologies de pointe pour rationaliser les transactions à venir. La digitalisation occupe une grande partie de leur nouvelle stratégie de développement. Les compagnies d’assurances pourront ainsi enrichir davantage l’expérience client. Elles s’intégreront plus radicalement dans les écosystèmes émergents. Et, grâce aux données rendues disponibles, il devient possible de booster le processus de prise de décision.

 

➡️ À lire aussi :   Comment relancer le rendement de son contrat d'assurance-vie ?

Zoom sur les objectifs des assureurs et des banques selon le rapport !

Le rapport World Life Insurance édition 2023 ouvre les yeux des assureurs et des banques proposant des contrats d’assurance-vie. En effet, elles prennent connaissance des futures transactions qu’elles devront gérer le moment venu. D’autant plus que les détenteurs des contrats concernés sont des seniors.

Le rapport dévoile les objectifs des assureurs et banques. Il y en a deux, pour être plus précis. Le premier consiste à mettre en avant des solutions « hyper-personnalisées » ainsi qu’un parcours client simplifié au maximum. Grâce à cette approche, les assureurs et les banques pourront fidéliser davantage les héritiers de leurs contrats d’assurance-vie.

Les assureurs doivent trouver l’équilibre entre technologie et accompagnement humain. En d’autres mots, il faut utiliser l’IA (intelligence artificielle) et proposer des conseillers en chair et en os aux clients. Leurs besoins seront ainsi mieux cernés.

Le deuxième objectif, selon le rapport, est de renforcer la communication avec les clients. Les assureurs et les banques pourront ainsi améliorer leurs services d’accompagnement. Pour y parvenir, il faudra nécessairement anticiper le dialogue. Les échanges avec les clients et les héritiers potentiels doivent être préparés préalablement.

La fidélisation des clients et des assurés reste une priorité pour les banques et les assureurs. Elle passe en principe par une approche humaine renforcée. Chaque conseiller doit être en mesure d’apporter des éclaircissements, et répondre naturellement et efficacement aux questions des clients. C’est ainsi que les importants capitaux à transmettre sont transformés en opportunités d’engagement.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.