Assurance / Mutuelle

Assurance-vie et PER : les contrats nouvelles générations n’ont plus de frais d’entrées

Assurance-vie et PER les contrats nouvelles générations n’ont plus de frais d’entrées

L’assurance-vie et le PER sont parmi les placements les plus prisés des Français grâce à leur avantage. Malgré l’attractivité de ces dispositifs, il faut payer un frais à chaque versement. Heureusement, cette obligation a été supprimée.

Une mesure pour redonner un nouveau souffle

Pour cette année, les professionnels ont constaté une baisse de l’engouement pour les produits d’épargne, notamment l’assurance-vie. Évidemment, ceci affecte beaucoup les activités des organismes rattachés. Compte tenu de cette situation, ces derniers cherchent des solutions afin de redonner un nouveau souffle à ces placements. Parmi les mesures prises, il y a la gratuité sur les frais d’entrée.

En effet, tous les épargnants doivent s’acquitter d’un frais de versement à chaque fois qu’ils déposent de l’argent sur leur assurance-vie ou leur PER. Certes, ces frais peuvent paraître minimes, pourtant ils ont des impacts importants sur le montant de la somme qui est investie réellement dans l’épargne.

Mieux comprendre ces frais

Dans l’assurance-vie, il y a ce qu’on appelle frais d’entrée ou de versement. En fonction du contrat établi entre l’épargnant et l’assureur, son taux peut varier entre 0 à 4 %. Celui-ci est prélevé sous forme de pourcentage du montant qui a été placé.

Étant soustraite à chaque dépôt, cette somme permet de couvrir les dépenses de commercialisation de l’établissement. Par conséquent, ce frais diminue inévitablement la valeur totale du capital investi. Cependant, il profite d’un système dégressif, c’est-à-dire que celui-ci baisse lorsque le versement est conséquent.

➡️ À lire aussi :   Viager intégré dans l’assurance-vie : qu’est-ce que c’est ?

De nombreux Français souscrivent aussi à un PER qui permet de bénéficier d’un avantage fiscal particulièrement attractif puisque les versements sont déductibles du revenu imposable. Toutefois, des frais importants sont appliqués par les banques traditionnelles à chaque versement avec un taux qui varie entre 0 à 5 %.Évidemment, ceci réduit également le montant réel investi.

 

Disparition du frais de versement : une initiative des courtiers en ligne

Depuis des années, ce frais est absent dans la plupart des offres proposées par les courtiers en ligne. Ce mouvement tend donc à se démocratiser avec cette mesure. Dorénavant, les établissements bancaires traditionnels doivent également faire bénéficier leur client de cette gratuité du frais d’entrée. Cette tendance se confirme justement par l’absence de ce frais de versement sur les nouveaux contrats d’assurance-vie et de PER qui ont été souscrits ces derniers temps.

Afin d’attirer de nouveaux épargnants, il y a beaucoup d’établissements qui mènent des campagnes pour faire connaître cette mesure de gratuité au grand public. Cela dit, il n’y a plus aucune négociation à effectuer, puisque cette absence de frais d’entrée est accordée à tous les épargnants de l’assurance-vie et du PER.

Ces mesures devraient avoir des impacts positifs sur le développement de ces produits de placement. En effet, la somme investie ne diminue plus comme auparavant. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’attendre des années pour récupérer la mise, car le capital peut générer des gains dans l’immédiat. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de rester prudent concernant les frais de gestion pour éviter les mauvaises surprises.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.