Actualités des séniors

Aspa 2024 : découvrez l’augmentation du minimum vieillesse !

Aspa 2024 découvrez l'augmentation du minimum vieillesse !

L’allocation de solidarité aux personnes âgées va être révisée en début d’année 2024. C’est l’une des mesures favorables prévues pour l’année prochaine. Zoom sur le nouveau montant de l’ex-minimum vieillesse !

Une augmentation de l’Aspa prévue au 1er janvier 2024

L’année 2023 a été marquée par une hausse importante et progressive de l’inflation. Bien qu’elle avait reculée de -0,2 % en novembre (source : Insee), le coût de la vie progresse toujours. Les bénéficiaires des minimas sociaux figurent en tête de liste parmi les victimes. Afin de lutter contre la baisse du pouvoir d’achat, le Gouvernement a déjà prévu des mesures favorables :

  • Une revalorisation de 5,2 % des pensions de retraite de base au 1er janvier 2024.
  • Un relèvement d’autres prestations sociales à hauteur de 4,6 % prévu en avril 2024.

Pour mémoire, cette revalorisation des retraites indexées sur les prix à la consommation a été annoncée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, cette année. Elle devrait donc entrer en vigueur au 1er janvier 2024.

Toujours dans l’objectif de soutenir le pouvoir d’achat des Français, une hausse de l’Aspa est prévue l’an prochain. Nous parlons ici de l’ancien minimum vieillesse. Dès le Nouvel An, les nouveaux montants de l’Aspa s’appliqueront :

  • 1 011,06 €/mois, contre 961,08 € auparavant (personne seule).
  • 1 569,67 €/mois, contre 1 492,08 € auparavant (un couple marié ou pacsé).
➡️ À lire aussi :   Revalorisation 2024 : Qui sont les bénéficiaires français de l'Agirc Arrco ?

Bien entendu, l’Aspa est soumise à un certain nombre de conditions d’éligibilité.

Petit rappel sur les conditions d’attribution de l’Aspa

Notons que l’Aspa n’est pas octroyée automatiquement. Il y a quelques démarches à suivre pour en bénéficier. Mais avant d’aller plus loin, il faudra d’abord vérifier son éligibilité. Différentes conditions d’attribution sont retenues :

  • Âge minimum d’attribution : 65 ans
  • Durée de résidence en France : 9 mois de l’année civile
  • Plafond de ressources en 2023 : 11 533,02 €/an (célibataire) ou 17 905,06 € (couple)

Concernant ces conditions de ressources, il y a certains points à souligner. Les plafonds indiqués devraient progresser en fonction de la hausse de l’Aspa. Pour une personne seule et un couple (marié ou pacsé), ils devraient s’établir respectivement à 12 132,72 € et 18 836,04 €. Dans l’éventualité où vos revenus sont inférieurs à ces plafonds, l’Aspa vous sera octroyée jusqu’à atteindre ce montant mensuel.

Si vous remplissez toutes ces conditions d’éligibilité, vous pouvez prétendre à l’Aspa. Il faudra nécessairement formuler une demande en bonne et due forme. Envoyez-la à la caisse de retraite dont vous dépendez. S’il y en a plusieurs (régime général, MSA, etc.), vous devez déposer une demande à l’organisme versant la retraite la plus importante lors de la démarche.

Différentes justificatives sont nécessaires pour compléter votre demande :

  • 1 avis d’imposition récent
  • 1 justificatif de résidence en France valide
➡️ À lire aussi :   L’Allocation adultes handicapés (AAH) est-elle imposable ?

Remplissez bien le formulaire de demande d’Aspa en y joignant ces documents. Saisissez votre identité, votre situation familiale, les données relatives à votre conjoint si vous êtes marié ou pacsé, vos droits à la retraite ainsi que ceux de votre partenaire, etc.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.