Angine de poitrine

Angine de poitrine chez les femmes : symptômes et impact sur l’espérance de vie

L’angoisse s’empare de vous, votre cœur bat la chamade et une douleur oppressante se fait ressentir au niveau de votre poitrine. Vous êtes prise de panique, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander : est-ce une simple douleur passagère ou bien les symptômes d’une angine de poitrine ? Cette affection cardiaque, souvent méconnue chez les femmes, peut avoir des conséquences dramatiques sur leur santé. Mais quelles sont réellement les manifestations de cette maladie silencieuse ? Et quelle est l’espérance de vie des femmes atteintes d’angine de poitrine ? Dans cet article, nous allons lever le voile sur ces questions cruciales, en vous dévoilant tous les détails sur cette pathologie qui peut parfois être fatale.

Définition : c’est quoi une angine de poitrine ?

L’angor, appelé aussi « angine de poitrine » est une atteinte des artères coronaires du cœur qui ne lui apportent pas l’oxygène nécessaire pour fonctionner correctement. Ce manque d’apport essentiel est à l’origine d’une souffrance cardiaque. Il peut conduire à l’infarctus. On distingue :

  • L’angine de poitrine stable (ou angor stable ou maladie coronaire) pour laquelle les caractéristiques n’évoluent pas au fil du temps (même cause, même intensité, même durée). Elle survient pendant un effort et disparait à son arrêt.
  • L’angine de poitrine instable, plus grave. Elle correspond à un stade plus avancé avec des crises survenant même au repos, souvent plus fréquentes et plus longues. L’électrocardiogramme, l’échographie, la scintigraphie et la coronarographie permettent de confirmer le diagnostic. Cette angine de poitrine instable est considérée comme une menace d’infarctus du myocarde (on parle de syndrome coronaire aigu) et impose une hospitalisation en urgence dans une unité cardiologique.
➡️ À lire aussi :   Comment éviter les carences en vitamines après 70 ans ?

Symptômes de l’angine de poitrine

Aux premiers stades, une douleur dans la poitrine derrière le sternum apparaît uniquement lors de l’effort, de la digestion ou d’une émotion, des moments où le cœur nécessite davantage d’oxygène. La douleur est dite « angineuse », c’est-à-dire qu’elle correspond à un serrement en étau à l’arrière du sternum avec des irradiations possibles dans le bras ou dans l’épaule, accompagnée parfois d’une toux.

Si l’obstruction des coronaires s’accroît, les symptômes peuvent survenir au repos, c’est l’angor instable qui peut être un signe précurseur d’un infarctus du myocarde.

Les symptômes d’une crise d’angine de poitrine diffèrent d’un individu à l’autre. Chez la femme particulièrement, ils peuvent être « atypiques » et se traduire par des symptômes respiratoires et/ou digestifs au premier plan. Il est important de noter que les femmes ont tendance à présenter des symptômes moins spécifiques tels que des douleurs dans le dos, la mâchoire, le cou ou les bras, une fatigue inhabituelle, des nausées, des vomissements ou des étourdissements.

Ces symptômes atypiques peuvent rendre le diagnostic plus difficile chez les femmes et entraîner un retard dans la prise en charge médicale. Il est donc essentiel de consulter un médecin en cas de suspicion d’angine de poitrine, même si les symptômes ne correspondent pas aux symptômes typiques.

➡️ À lire aussi :   Quelles sont les aides à domicile pour les personnes âgées ?

Causes de l’angine de poitrine

L’angine de poitrine est provoquée par un rétrécissement du calibre des artères coronaires qui va freiner le flux sanguin qui arrive au cœur. La cause la plus fréquente est l’athérosclérose, c’est-à-dire la formation de plaques d’athéromes à l’intérieur des artères coronaires à cause des facteurs de risques cardiovasculaires : tabac, surpoids, sédentarité, hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie et les antécédents familiaux.

Cependant, certaines crises d’angor peuvent aussi être en lien avec des spasmes des artères coronaires qui entraînent une constriction suffisante pour diminuer le débit sanguin dans ces vaisseaux comme dans le cas de l’angor de Prinzmetal dont l’origine est inconnue.

Il est important de noter que l’athérosclérose est un processus progressif qui se développe lentement au fil du temps, ce qui explique pourquoi l’angine de poitrine peut apparaître chez les personnes plus âgées. Les facteurs de risque cardiovasculaires tels que le tabagisme, l’hypertension artérielle, le diabète et l’hypercholestérolémie contribuent à l’accumulation de plaques d’athérome dans les artères coronaires, augmentant ainsi le risque d’angine de poitrine. Il est donc essentiel de prendre en compte ces facteurs de risque et de les contrôler pour prévenir le développement de l’angine de poitrine.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles