Aide ASPA (200 € en moyenne) - De nombreux retraités ne la demandent pas

Aide ASPA (200 € en moyenne) – De nombreux retraités ne la demandent pas !

L’ASPA est l’acronyme pour Allocation de solidarité aux personnes âgées. Il s’agit d’une des nombreuses aides que l’État procure aux citoyens vulnérables comme les seniors. Elle est aussi plus communément appelée revenu minimum vieillesse. D’après les récentes études, une grande majorité des profils qui y sont éligibles n’en bénéficie pas, et n’en fait même pas la demande. Pour de nombreuses raisons, les retraités n’ont même pas le réflexe de se renseigner sur ce droit qui pourrait pourtant les aider à augmenter leur pouvoir d’achat.

50 % des seniors éligibles n’en profitent pas de l’ASPA

Selon les dernières statistiques, un peu plus de 600 000 personnes âgées de plus de 65 ans devraient pouvoir prétendre à l’ASPA ou Allocation de solidarité aux personnes âgées. Cependant, seulement la moitié semble avoir reçu leurs 205 € d’aide. Le manque d’information à ce sujet est sans doute l’une des principales raisons de cette situation. De plus, le citoyen concerné doit en faire la demande. C’est une tâche qui peut s’annoncer contraignante pour un senior qui n’a plus vraiment toute sa tête.

50 % des seniors éligibles n’en profitent pas de l’ASPA

C’est surtout chez les plus de 85 % que le taux de non recours atteint des sommets. En effet, ils représentent plus de 57 % des bénéficiaires n’ayant pas fait de demande. C’est pourtant un coup de pouce de premier choix à l’heure où l’inflation fait des siennes, surtout chez les retraités qui ont une source de revenus limitée. L’allocation pour les recourants peut même atteindre 337 €. Cela constitue un important manque à gagner pour les personnes éligibles.

➡️ À lire aussi :   Les chèques alimentaires : une aide méconnue pour les seniors

Qui est concerné par l’ASPA ?

Il existe un certain nombre de critères à respecter pour pouvoir prétendre à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées. La première condition est évidemment d’avoir pris sa retraite.

L’âge minimum pour pouvoir être éligible est de 65 ans sauf pour les personnes en situation d’invalidité qui peuvent faire leur demande plutôt.

En outre, l’ASPA ne sera débloqué que si un senior liquide l’intégralité de ses droits à la retraite qu’il devrait percevoir en France, mais aussi à l’étranger. Il s’agit également d’une aide exclusivement réservée aux citoyens qui résident au moins 6 mois dans les frontières de l’Hexagone, que ce soit en Métropole ou en outre-mer. Des seniors de nationalité étrangère ont aussi la possibilité d’être éligibles à condition de respecter certaines conditions assez strictes.

Enfin, comme il s’agit d’une allocation réservée à des personnes âgées qui ont des revenus très modestes, voire en situation précaire, l’ASPA ne sera pas versé aux individus qui disposent d’un certain niveau de ressources financières. Le plafond est ainsi de 916,78 € (1423,31 € pour un couple), l’aide inclus. De ce fait, le montant l’assistance sera la différence entre ce seuil et le revenu que le retraité touche habituellement dans le cas où un dépassement de la limite est constaté.

➡️ À lire aussi :   Explosion des arrêts de travail : vers une surveillance accrue et quasi systématique ?

Comment obtenir l’ASPA ?

La première chose à faire est de vérifier son éligibilité selon les critères imposés par les autorités compétentes. Par ailleurs, les formulaires de demande sont différents pour les retraités qui perçoivent une pension de la part de la Sécurité sociale et ceux qui sont couverts par la Mutualité sociale agricole (MSA). Les fiches à remplir peuvent être téléchargées directement sur le site du service public.

Comment obtenir l’ASPA

L’État exige alors au souscripteur de réaliser plusieurs sortes de déclarations. En effet, il va falloir y mentionner toutes les ressources qui ont été perçues sur une période de trois avant le dépôt de la demande. Les bénéficiaires devront aussi joindre plusieurs pièces justificatives pour compléter le dossier tel que le dernier avis d’imposition, 2 justificatifs de résidence et le titre de séjour pour les étrangers. Tout est ensuite envoyé à la MSA, à la CNAV ou à la caisse de retraite habituelle du senior.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles