AAH et déconjugalisation

AAH et déconjugalisation : voici comment en bénéficier « à coup sûr »

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une prestation sociale destinée à soutenir financièrement les personnes en situation de handicap qui ont des difficultés à maintenir correctement une activité professionnelle rémunératrice. Le calcul de son montant dépend de plusieurs facteurs et les ressources du conjoint peuvent aussi être prises en compte. Une condition controversée dont il sera prochainement possible de s’affranchir.

Déconjugalisation de l’AAH : de quoi s’agit-il ?

La déconjugalisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) vise à modifier le mode de calcul de cette prestation pour les bénéficiaires en couple. À compter du 1er octobre 2023, le montant de l’AAH sera établi en fonction des seules ressources de la personne handicapée concernée, permettant ainsi de soutenir les couples dont les revenus sont plus modestes.

En effet, auparavant, l’AAH était calculée en fonction des revenus cumulés du couple, ce qui pouvait entraîner une perte de revenus et une dépendance financière envers le conjoint pour les personnes en situation de handicap. Cette réforme est mise en œuvre dans un souci de neutralité, garantissant qu’elle profite uniquement aux personnes concernées. Si elle ne s’avère pas avantageuse pour les bénéficiaires, le système actuel continue de s’appliquer.

Des avantages pour de nombreux foyers

D’après le gouvernement, cette déconjugalisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ne devrait pénaliser personne. Selon les principes fixés dans le décret d’application, le changement de mode de calcul ne sera donc effectué que s’il est favorable aux bénéficiaires concernés.

➡️ À lire aussi :   Le débat sur le CDI 60-64 ans : un cadeau aux entreprises ou aux séniors au chômage ?

Ainsi, la mesure de déconjugalisation sera automatique si elle est avantageuse et sera définitive, excluant toute prise en compte des revenus du conjoint. Cependant, il est important de noter que certains nouveaux entrants pourraient néanmoins être désavantagés, notamment dans les ménages où la personne en situation de handicap a des revenus complémentaires et que son conjoint touche un salaire limité.

Comment faut-il faire pour obtenir cette déconjugalisation ?

La déconjugalisation de l’AAH s’applique aux répondants aux conditions établies. Ainsi, il est évidemment nécessaire d’être en situation de handicap et de vivre en couple. Normalement, aucune démarche ne sera à faire, que ce soit pour les bénéficiaires déjà inscrits pour l’AAH ou ceux qui le seront à partir du 1er octobre (dossier envoyé au 1er septembre 2023).

En effet, La caisse d’allocations familiales (CAF) ou la mutualité sociale agricole (MSA) fera automatiquement le calcul. Il est donc nécessaire de bien réaliser ses différentes déclarations de ressources pour éviter au maximum les erreurs.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles