Maison / Jardin

À quelle température régler son thermostat si on s’absente du domicile durant les fêtes d’hiver ?

À quelle température régler son thermostat si on s’absente du domicile durant les fêtes d’hiver 

La plupart des Français partent en voyage durant les vacances de fin d’année. Concernant le chauffage, est-il recommandé de l’éteindre complètement ou de baisser la température. Dans ce dernier cas, quel est le réglage idéal ?

La température de chauffe en cas d’absence

Avant de partir, beaucoup de personnes se demandent s’il faut baisser ou arrêter complètement le chauffage. La réponse à cette question dépend de la durée de l’absence et du niveau d’isolation de l’habitation. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux diminuer le thermostat. Lorsque le logement bénéficie d’une isolation moyenne, il est conseillé de réduire la température de chauffe habituelle.

Cependant, il n’est pas conseillé d’aller en dessous de 14 °C, car il sera plus difficile de chauffer le logement. Le radiateur sera davantage sollicité et ceci pourrait augmenter considérablement la consommation.

Selon les recommandations de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, un réglage à 19 °C est conseillé dans les pièces à vivre pendant la journée, contre 17 °C pendant la nuit quand elles ne sont pas occupées. Lors d’une absence de quelques jours, il est primordial de tenir compte de ces températures de référence.

Absence prolongée : comment régler le chauffage ?

Quand vous envisagez de partir pendant les fêtes d’hiver, il est donc déconseillé de couper totalement le radiateur. Les experts recommandent plutôt d’adopter une programmation intelligente. Ceci permet d’éviter le gaspillage d’énergie lors de votre absence.

➡️ À lire aussi :   Comment obtenir les taux de TVA réduits à 10% et 5,5% pour vos travaux ?

Quand les vacances dureront plus d’une semaine, la température dans les pièces doit être réglée entre 8 à 12 °C. Ce seuil correspond à la fonction « hors-gel » sur la plupart des équipements. Ce mode est d’ailleurs recommandé, car il permet de protéger le système de chauffage contre le froid et le gel. L’activation de cette fonction est aussi conseillée puisqu’il sera plus facile de redémarrer le radiateur tout en évitant la surconsommation.

Au lieu d’une coupure totale de l’installation, cette option permet au chauffage d’adopter un fonctionnement au ralenti tout en gardant un niveau pour assurer un retour progressif à 19 °C. Lorsque ce seuil est atteint, le logement comme les appareils électriques ne subiront pas le phénomène de la condensation pouvant entraîner des variations de température trop importantes. Il convient également de penser à conserver de façon naturelle la chaleur dans la maison. Pour ce faire, il est conseillé de bien fermer les rideaux et les volets durant votre absence.

Maîtriser au mieux les programmes de chauffe

De nombreux équipements sont aujourd’hui dotés des technologies embarquées. Ces dernières servent à mettre en place des programmations préconfigurées visant à simplifier la gestion des plages de chauffe. L’objectif de ces fonctions, c’est offrir un confort sur-mesure selon les réels besoins en termes de chauffage.

➡️ À lire aussi :   Allumer le chauffage, c'est aujourd'hui qu'il faut le faire, voici pourquoi

Par ailleurs, il est aussi possible pour l’installation de piloter elle-même le chauffage. Pour ce faire, il faut prévoir la mise en place des robinets thermostatiques. De cette manière, les radiateurs ajustent l’apport en chaleur selon la température réelle dans la pièce.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.