A quel âge vendre en viager pour maximiser vos profits Y-a-t-il un âge idéal

A quel âge vendre en viager pour maximiser vos profits ? Y-a-t-il un âge idéal ?

Vous envisagez de vendre votre bien en viager mais vous ne savez pas quel est le moment idéal pour le faire ? Cet article est fait pour vous ! Nous allons explorer ensemble l’âge parfait pour mettre en vente un bien en viager.

Cette méthode de vente, souvent méconnue, peut s’avérer très avantageuse si elle est utilisée à bon escient. Alors, que vous soyez propriétaire d’un appartement ou d’une maison, découvrez comment et quand optimiser la vente de votre bien en viager.

Le marché du viager en France : une popularité grandissante

Longtemps considéré comme désuet, le viager connaît un regain d’intérêt notable en France. Bien que le volume des transactions demeure relativement faible – environ 5 000 ventes en 2023 – on observe une croissance annuelle de 6%.

Cette tendance s’explique notamment par la baisse du pouvoir d’achat liée à l’inflation qui pousse les Français, dès 60 ans, à envisager cette option pour valoriser leur patrimoine immobilier. Le viager apparaît ainsi comme une solution alternative pour compléter leurs revenus, face à l’augmentation du coût de la vie et aux défis posés par le vieillissement de la population.

La vente en viager dès 60 ans : une réponse à l’inflation

Sophie Richard, fondatrice de Viagimmo, confirme cette tendance croissante chez les seniors cherchant à monétiser leur patrimoine plus tôt. Cependant, il est important de noter que l’âge idéal pour vendre en viager serait plutôt autour des 70 ans. En effet, du point de vue fiscal, la rente viagère bénéficie d’un abattement qui atteint 70% après cet âge, contre 60% avant, rendant ainsi la transaction plus avantageuse.

➡️ À lire aussi :   Devenir propriétaire de son propre logement social, est-ce une bonne idée ?

Prévisions démographiques 2040 et impact sur le viager

D’ici 2040, un quart de la population française aura plus de 65 ans, selon l’Insee. Certains seniors ne bénéficieront que du minimum vieillesse comme revenu, soit actuellement 1 012,02 euros par mois pour une personne seule et 1 571,16 euros pour un couple.

Ces montants sont nettement inférieurs au coût moyen d’une maison de retraite, estimé à 3 426 euros par mois et par personne. Cette tendance aura donc un impact significatif sur le marché du viager, car de plus en plus de seniors pourraient chercher des moyens supplémentaires pour maintenir leur qualité de vie.

Face à cette réalité économique, le viager apparaît comme une solution viable pour les seniors cherchant à compléter leurs revenus. Par ailleurs, avec les nouvelles réglementations sur le DPE qui affectent les revenus locatifs, le viager offre une alternative intéressante pour compenser ces pertes.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles