À partir de combien de trimestres exactement faut-il partir à la retraite

À partir de combien de trimestres exactement faut-il partir à la retraite ?

Depuis l’entrée en vigueur de la réforme en 2023, il est souvent difficile pour les séniors de se retrouver parmi les nombreux changements. Ainsi, nous allons faire le point sur les conditions pour pouvoir partir au bon moment.

Comprendre le système de retraite français

Le système mis en place se décline en deux catégories. Tout d’abord, il y a la retraite de base qui transforme les cotisations en trimestres qui sont considérés pour la retraite. Dès l’entrée d’une personne dans le monde du travail, celui-ci acquiert un compte individuel soit à l’assurance retraite, soit à la Mutualité sociale. Ce relevé renferme toutes les informations essentielles concernant le bénéficiaire, notamment ses revenus ainsi que l’ensemble de son parcours professionnel.

Par contre, il existe une nuance importante à rappeler, car le nombre de trimestres validé ne coïncide pas avec la durée d’activité du salarié. En effet, celui-ci est défini selon la valeur de la rémunération annuelle brute avec une limite de 4 trimestres/an. Ce facteur est donc l’élément de base qui servira pour calculer la période de contribution. Lors du départ à la retraite, ce sera la durée d’assurance qui sera considérée dans l’opération.

Le nombre de trimestres pour partir à la retraite

Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, les salariés doivent principalement atteindre l’âge de départ. Celui-ci est de 62 ans et 3 mois pour la génération à partir du 1ᵉʳ septembre 1961 contre 64 ans pour ceux qui sont nés depuis 1968. Ce n’est pas tout, puisqu’il faut également avoir validé le nombre de trimestres nécessaire, c’est-à-dire entre 169 à 172 trimestres en fonction de la date de naissance.

➡️ À lire aussi :   Retraite progressive : il est possible de travailler moins tout en préservant vos revenus

Il y a plusieurs facteurs qui sont considérés pour déterminer le nombre de trimestres confirmés par l’Assurance retraite, notamment :

  • Les trimestres cotisés (volontaires ou obligatoires),
  • La maternité ou la maladie,
  • Les périodes qui ont été validées par supposition et qui équivalent à des phases qui n’ont pas donné lieu à une inscription de cotisation sur le compte de retraite du salarié,
  • Les trous de carrière et les années d’études qui ont été rachetées.

Utiliser le relevé de carrière pour connaître le nombre de trimestres accumulés

Ce document est essentiel pour tous les salariés puisqu’il permet d’accéder à un récapitulatif de l’ensemble de leur parcours professionnel. Il offre en effet un aperçu complet de tous les droits obtenus pour la retraite. Celui-ci sert justement de base dans le calcul à faire afin de déterminer la date du départ ainsi que le montant de la pension.

Cela dit, il s’avère primordial de consulter ce relevé pour s’assurer que tout le parcours a été pris en compte pendant le processus. Pour s’en procurer, tous les salariés peuvent effectuer une demande en se rendant directement sur le site dédié. Dès lors que ces derniers ont ce document entre les mains, il faut s’accorder du temps pour vérifier que l’ensemble des informations liées à la carrière est exact. Par ailleurs, il est possible de faire une requête de régularisation s’il y a des erreurs ou des oublis.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles