Buzz

760 € d’aide pour 1/3 des Français, voici qui pourra l’obtenir

760 € d'aide pour 13 des Français, voici qui pourra l'obtenir

La plupart des changements qui s’annoncent depuis le début de l’année ne semblent pas être en faveur des finances des Français. Quoi qu’il en soit, il existe quelques mesures qui méritent d’être considérées, notamment cette somme qui sera perçue par près de 17 millions de Français à partir du 9 février 2024, mais qu’est-ce que c’est et qui sont concernés ?

Un coup de pouce très appréciable

Les ménages s’attendent en ce début d’année à une augmentation assez conséquente du prix de l’énergie. Heureusement, il y aura près de 17 millions de personnes qui vont toucher une somme jusqu’à 760 euros. Il ne s’agit pas d’un nouveau dispositif d’aide de l’État, mais tout simplement de la pension de retraite qui est versée par la Cnav ou Caisse nationale d’assurance vieillesse. Le plus surprenant, c’est son montant qui est plus élevé par rapport à celui qui a été perçu en janvier dernier.

En effet, la revalorisation de 5,3 % prévu par l’État sera effective pour la pension perçue à partir de mois de février 2024. Si cette augmentation est en vigueur depuis janvier, le paiement s’effectue à terme échu, ainsi celle-ci ne s’applique que le mois suivant, soit en février.

Grâce à cette hausse, les séniors devraient toucher en moyenne 40 euros de plus. Étant donné que le montant actuel est à 720 euros, celui-ci devrait donc monter à 760 euros. Toutefois, cette somme peut varier d’un profil à un autre puisque le calcul de la retraite se base sur plusieurs paramètres comme la durée de la carrière, les revenus, etc.

➡️ À lire aussi :   Optez pour une voiture électrique à 100 €/mois par le leasing social : un succès retentissant !

Cette hausse de 5,3 % devrait concerner tous ceux qui sont affiliés aux régimes suivants :

  • Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse)
  • Service de retraite de l’État
  • Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales ou CNAVPL
  • Caisse nationale des agents des collectivités locales ou CNRACL

Ce n’est pas tout puisqu’elle profitera également à certaines prestations sociales, notamment l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou encore l’allocation supplémentaire d’invalidité ou ASI.

Une hausse relative au changement du taux du CGS

La hausse de 5,3 % annoncée par l’État n’est pas la seule explication à l’augmentation du montant de la pension. En effet, le niveau de la Contribution sociale généralisée ou CSG a aussi entraîné cette augmentation importante. Rappelons justement que le CGS est un prélèvement auquel sont soumis tous les séniors pour financer la protection sociale. Avec la hausse initiale de 5,3 %, les barèmes de ce dernier ont également connu une évolution.

Selon le revenu fiscal de référence ou RFR, les retraités se voient donc appliquer des taux réduits ou médians qui s’élèvent respectivement à 3,8 % et 6,6 %. Celui-ci peut d’ailleurs atteindre 8,3 %. Les séniors bénéficiant d’une situation financière aisée peuvent même être exonérés de ce prélèvement. Il faut préciser que le RFR valable en 2024 est celui de 2023 qui est calculé en fonction des revenus en 2022.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.