Seniors : Loger ses SCPI en assurance vie





Depuis toujours, l’assurance vie est de loin le placement favori des Français pour de nombreuses raisons, dont sa flexibilité, sa fiscalité attractive, mais aussi l’éligibilité de ses supports. De l’autre côté, la SCPI est le placement qui se veut performer aujourd’hui en proposant un rendement attractif. D’où l’envie pour certains épargnants de loger leurs SCPI en assurance vie. Bonne nouvelle, c’est tout à fait possible actuellement. Mais comment loger ses SCPI en assurance vie? Quels en sont les avantages ? Mise au point !

SCPI en assurance vie : Comment ça marche ?

Les seniors souhaitent certainement combiner les avantages pratiques et fiscaux de leur contrat d’assurance vie avec les rendements attractifs de leurs SCPI. Pour leur grand bonheur, il est faisable de procéder ainsi. Pour ce faire, il suffit d’acheter des parts de SCPI via son contrat assurance-vie. En clair, cette méthode d’investissement revient tout simplement à souscrire un contrat d’assurance vie pour ensuite y intégrer des parts de SCPI. Il faut noter toutefois que toutes les SCPI ne sont pas forcément éligibles à la souscription dans le contrat d’assurance vie.

D’une règle générale, l’assureur accepte une SCPI selon certains critères comme son ancienneté, la valeur de sa reconstitution, la valeur de sa réalisation, son taux d’occupation financier, son patrimoine acquis, le rendement, ainsi que la valorisation de parts de la SCPI. D’un autre côté, ce ne sont pas tous les contrats d’assurance vie qui acceptent la souscription de parts SCPI.

Quels sont les avantages de loger ses SCPI en assurance vie ?

Les avantages de souscrire des SCPI via assurance vie ne manquent pas. De prime abord, avec ce type de combinaison, la liquidité de ses parts sera garantie par l’assureur en cas de rachat. De plus, l’investisseur peut optimiser sa sélection en profitant de l’expertise ainsi que de la grille de sélection des SCPI proposés par l’assureur. Les frais de souscription constituent aussi un avantage indéniable de ce type d’investissement. Ces frais sont en effet relativement faibles, d’autant plus que les souscripteurs profitent d’un délai de jouissance réduit, voire nul. Par ailleurs, ce dispositif fait bénéficier de la fiscalité de l’assurance vie lors de rachat. Ce qui est très intéressant pour les contrats de plus de 8 ans. En dernier lieu, les épargnants ont la possibilité de vendre leurs parts des SCPI sans aucune taxation sur une éventuelle plus-value.

Loger ses SCPI en assurance vie : Quels sont les pièges à éviter ?

Loger ses SCPI en assurance vie et les pièges à éviter - imagePour investir en SCPI via assurance vie, il existe quelques pièges à éviter pour que l’association soit judicieuse. De prime abord, loger ses SCPI en assurance vie ne permet pas de jouir totalement de toute l’offre SCPI disponible. En second lieu, cette méthode d’investissement implique que l’investisseur accepte de ne pas percevoir l’intégralité du loyer distribué par ses SCPI de rendement. En outre, inclure de la SCPI dans son contrat d’assurance vie c’est accepter de ne pas se placer somme propriétaire de ses parts de SCPI. Il est donc nécessaire d’être vigilant pour mieux optimiser son investissement. Aussi, l’erreur numéro un à éviter est de choisir des parts de SCPI de qualité médiocre sous le prétexte qu’ils sont commercialisés par le même organisme que l’assureur.

Aussi, pour mieux optimiser son investissement, il vaut la peine de bien étudier les conditions générales du contrat. De plus, les investisseurs se doivent de bien vérifier les frais d’arbitrage et les frais de versement. Pour mettre tous les atouts de son côté, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour bénéficier des conseils avisés.

N’hésitez pas à lire cet article : Augmenter le rendement de son assurance-vie avec les SCPI

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.