Retraite

Seniors : invalidité, handicap, quels impacts sur votre retraite ?

handicap et seniors - image
Julien Delarche
Proposé par Julien Delarche

Les seniors ne sont pas sans savoir qu’il y a un âge légal à respecter pour pouvoir bénéficier des droits à la pension de retraite. Mais alors, qu’en est-il de l’invalidité et du handicap ? Les réponses à cette question dans cette rubrique !

Demandez Votre devis Garantie des accidents de la vie en ligne gratuitement en remplissant les champs suivants 

Zoom sur la retraite anticipée des individus en situation de handicap

Si une personne est reconnue handicapée durant plusieurs années, elle peut prétendre sa retraite à l’âge de 55 ans. Dans ce cas, elle peut bénéficier de 50 % de son salaire annuel moyen. Mais il y a bien entendu des conditions à respecter pour en profiter. En effet, il faut que l’individu réunisse une certaine durée d’assurance validée et bien évidemment cotisée.

Le nombre de trimestres requis varie selon l’âge et l’année de naissance du demandeur. Pour cela, il est nécessaire de se renseigner auprès de l’assurance retraite. En outre, pour bénéficier d’une retraite anticipée, il est également obligatoire de justifier d’un taux d’incapacité permanente de 50 % minimum.

Quid de la retraite substituée à une pension d’invalidité ?

la retraite substituée à une pension d’invalidité  - imageCe dispositif se réserve aux individus en situation de handicap ou de longue maladie qui ne pourront plus reprendre leur travail ainsi, ils peuvent partir plus tôt à la retraire. La caisse primaire leur attribue alors une pension d’invalidité. Pour en profiter, il suffit de compléter la demande de retraite qu’on leur a envoyée trois à six mois avant l’âge légal. À noter que cette demande comprend plusieurs options, car certains d’entre eux ont une pension d’invalidité catégorie 1 leur permettant de continuer à travailler.

D’ailleurs, les seniors ont la possibilité de faire le choix de ne pas prendre la retraite à cette période. Dans ce cas, ils doivent se manifester auprès de la CARSAT au moment où ils voudront faire leur demande de retraite. Il faut noter toutefois qu’il est impossible de cumuler les deux. Effectivement, ceux qui choisissent de continuer à travailler perdent automatiquement leur pension d’invalidité à l’âge de 62 ans.

Qu’en est-il de la retraite pour inaptitude au travail ?

Les seniors qui ont un problème de santé leur empêchant de travailler peuvent également avoir une reconnaissance ou une pension d’invalidité sans forcément avoir un handicap avéré. Dans ce cas, ils doivent contacter le CARSAT 6 mois avant l’âge de 62 ans en précisant leur souhait de prendre la retraite pour motif de difficulté de santé. Ils sont alors tenus de faire une demande au titre d’inaptitude au travail.

En effet, les personnes reconnues inaptes au travail ont tout à fait droit à leur retraite à l’âge de 62 ans à taux plein sans attendre d’avoir 67 ans. À ce propos, il est nécessaire de passer par son médecin traitant, car la reconnaissance se fait uniquement par un dossier médical.

Focus sur la retraite au titre de la pénibilité

Focus sur la retraite au titre de la pénibilité - imageIl est possible de manifester la retraite au titre de pénibilité pour les individus souffrant d’une incapacité permanente au titre d’un accident sur le lieu de travail ou bien d’une maladie professionnelle. Pour cela, il est bien évidemment requis de justifier d’une incapacité permanente due à un accident de travail ou encore une maladie professionnelle.

À noter que le taux d’incapacité doit être supérieur ou égal à 20 % ou bien oscillant entre 10 % et 20 %. Dans le premier cas, la prise de décision se fait plus rapidement au niveau du médecin conseil régional. En revanche, si la personne se situe entre 10 % et 20 % d’incapacité, le processus se voit un peu plus long.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.