Seniors : comment cumuler emploi et retraite ?

Ce n’est pas un secret, la retraite peut parfois engendrer des problèmes financiers avec une pension pas assez confortable. Dans ce cas de figure, continuer à travailler après avoir atteint l’âge légal de la retraite peut être une solution intéressante. Tout ce qu’il faut savoir sur le cumul emploi-retraite dans cette rubrique !

Cumul emploi-retraite : comment ça marche ?

Cumul emploi-retraite : comment ça marche - imageIl est tout à fait possible pour les personnes retraitées de cumuler emploi et retraite. Cela peut être une nécessité financière si la pension de retraite parait insuffisante pour vivre convenablement. Certains seniors pensent également à choisir cette voie par simple désir de continuer à se servir de leurs compétences pour une entreprise.

Dans tous les cas, le cumul emploi-retraite peut s’appliquer sur l’ensemble des régimes : régime général des salariés, des professions libérales, des fonctionnaires, régimes agricoles ou régimes des indépendants. Dans ce cas, le fait d’être à la fois retraité et salarié ouvre le droit à la pension de retraite tout en percevant ses salaires.

Cumul emploi-retraite : quelles sont les conditions  à respecter ?

Malgré tout, le système de cumul emploi-retraite a des limites. En effet, les seniors ne seront en mesure de cumuler l’ensemble de leur pension avec la totalité de leur rémunération que s’ils remplissent certaines conditions. La première est qu’ils ont l’âge légal de départ à la retraite qui est de 67 ans ou bien entre 62 et 67 ans si le nombre de trimestres requis selon leur génération est validé.

Il est également nécessaire de bien remplir les conditions de durée de cotisation requise pour ouvrir une pension de retraite à taux plein. Par ailleurs, il faut que les retraités aient liquidé l’ensemble de leur retraite personnelle de base ou complémentaire. En remplissant toutes ces conditions, tous les retraités salariés bénéficieront du cumul total de leurs revenus.

Cumul emploi-retraite et les conditions à respecter  - imagePour ceux qui ne remplissent pas les conditions ouvrant droit au cumul emploi-retraite total, ils peuvent avoir droit à un cumul emploi-retraite partiel sous certaines conditions. En fait, si les retraités reprennent une activité chez leur dernier employeur, le cumul emploi-retraite est possible seulement après 6 mois de leur cessation chez ce dernier et leur admission à la retraite.

Autrement, le versement de leur pension de retraite de base sera suspendu entre le 1er jour du mois de reprise du travail et le dernier jour du mois de la cessation d’activité professionnelle. Ils pourront alors cumuler leur pension de retraite s’ils n’exercent pas leur activité chez leur dernier employeur. Dans ce cas, l’ensemble des revenus bruts ne doit pas dépasser 160 % du SMIC ou la moyenne des salaires perçus durant les trois derniers mois d’activité. On retient le plafond le plus avantageux.

Focus sur les formalités à respecter pour reprendre un emploi

Outre les conditions à respecter pour bénéficier du cumul emploi-retraite, il est également nécessaire de suivre quelques démarches. En fait, dans les 30 jours qui suivent la signature du nouveau contrat de travail, les retraités salariés se doivent de prévenir les différentes caisses de retraite. Celles-ci doivent être informées de la date de la reprise du travail, des coordonnées de leur nouvel employeur, de la nature ainsi que du montant de leurs revenus. Par ailleurs, les seniors qui reprennent une activité professionnelle peuvent également être amenés à payer des cotisations vieillesse. Toutefois, ces dernières ne permettent pas de constituer de nouveaux droits à la retraite. Ce sont donc des cotisations à fonds perdu.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.