SCPI : comment obtenir un revenu complémentaire pour sa retraite ?

Article sponsorisé

 

La préparation de la retraite est un des sujets de préoccupation majeur pour la plupart des Français. En effet, les futurs séniors ne sont pas rassurés et estiment que leurs revenus seront insuffisants une fois le passage à la retraite effectué. Le récent projet de la réforme des retraites ne semble pas arranger les choses et provoque des mouvements sociaux, comme par exemple la grève de la RATP prévue pour le 13 septembre 2019. Pour conserver un pouvoir d’achat confortable en tant que retraité, il est primordial d’anticiper son départ à la retraite et de se constituer ses propres revenus compensatoires. Aujourd’hui un placement d’épargne-retraite se démarque des autres grâce à ses performances globales : la SCPI de rendement.

Pourquoi choisir les SCPI de rendement pour sa retraite ?

En 2019, se constituer une retraite par capitalisation et recevoir des revenus complémentaires est une nécessité et cela dès le plus jeune âge.

Pour cela, il existe plusieurs solutions, plus ou moins efficaces :

  • Le PERP

Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) permet de se constituer un capital qui sera versé sous formes de rentes régulières une fois le passage à la retraite effectué. Cependant, le rendement de cet investissement est incertain et la somme investie est bloquée jusqu’au départ à la retraite.

  • L’épargne retraite d’entreprise

Son fonctionnement est similaire au PERP. Cependant, ce placement peut bénéficier d’abondements de votre société, le rendant alors plus attrayants. Le capital constitué y est également indisponible avant la retraite.

  • L’immobilier locatif

Louer un appartement peut être une bonne solution pour préparer sa retraite. En effet, l’épargnant perçoit un loyer mensuel augmentant mécaniquement son pouvoir d’achat. Cependant, cet investissement est source de nombreux frais, souvent non mis en avant : des charges annuelles, taxes foncières et éventuels travaux ou même un ravalement de façade pouvant neutraliser le rendement. Il existe aussi un fort risque de vacances locatives : même si vous ne percevez pas de loyers pendant une durée indéterminée, vous êtes toujours redevable des frais liés à l’appartement

  • Les SCPI ou les Sociétés Civiles de Placement Immobilier

La SCPI de rendement est aujourd’hui l’une des meilleures solutions pour préparer sa retraite. En effet, avec celle-ci vous devenez propriétaires d’un parc immobilier tertiaire composé d’une multitude de biens et de locataires. Nous pouvons donc constater une forte mutualisation du risque et une suppression du risque locatif, et cela sans le moindre souci de gestion puisque ce sont des professionnels qui s’occupent de tout.

Lionel Benhamou, co-fondateur associé de La Centrale des SCPI, fintech immobilière dédiée à la SCPI, précise que :

« Les SCPI permettent de lâcher prise et de simplement profiter de revenus immobiliers compensatoires pouvant atteindre 6% nets par an, un chiffre bien supérieur aux autres placements retraite. ».

Comment préparer au mieux sa retraite avec les SCPI de rendement ?

L’épargne immobilière assistée offre une multitude de possibilités pour préparer sa retraite. En effet, vous pouvez acheter vos parts de SCPI au comptant ou alors profiter des taux historiquement bas en investissant en immobilier locatif au travers de SCPI de rendement à crédit.

Il existe également une stratégie patrimoniale permettant de préparer au mieux sa retraite : acheter des parts de SCPI en démembrement temporaire de propriété. Cette dernière consiste à acquérir au comptant uniquement la nue-propriété des parts de SCPI. Durant une période de démembrement prédéterminée, vous ne percevrez aucun loyer. En contrepartie vous bénéficiez d’une décote sur le prix de la part de SCPI. Cette décote peut par exemple atteindre 37% sur une durée de démembrement de 10 ans. Vous n’êtes donc impacté d’aucune fiscalité durant le démembrement temporaire de propriété : ni impôt sur le revenu, ni prélèvements sociaux, ni impôt sur la fortune immobilière.

Une fois le démembrement terminé et la pleine propriété récupéré, le dividende est alors versé sur la totalité du prix de la part. Cette stratégie permet de se constituer un capital et des rentes régulières et indéfinies dans le temps grâce aux SCPI pour préparer sa retraite.

« L’achat des parts de SCPI en pleine propriété permet aux retraités d’obtenir un revenu complémentaire immédiat tandis que l’investissement en SCPI démembrées s’adresse aux futurs retraités, ayant besoin d’un complément de retraite à l’horizon de 5 à 10 ans. Chacun trouvera une solution adéquate à sa situation en nous appelant au 01 44 56 00 23. » indique Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI.

Comment sélectionner les meilleures SCPI pour sa retraite ?

Parmi les différents portails en ligne dédiés aux SCPI de rendement, La Centrale des SCPI se démarque par son indépendance et son suivi clientèle dans le temps. Ses experts, qui prônent la diversification, après avoir établi avec vous un audit patrimonial précis et complet, pourront vous orienter en totale indépendance vers les meilleures SCPI du marché.

Théo Darroman, consultant au sein de ce réseau digital national consacré à la SCPI nous donne l’exemple d’un portefeuille de SCPI en démembrement temporaire de propriété donné un client disposant d’un capital placé sur une assurance vie en euro non rémunératrice désireux de mieux préparer son futur :

SCPIAllocationStratégie d’investissement
Eurovalys30%Bureaux allemands
Epargne Pierre30%Régions françaises
Pierval Santé40%Thématique santé

A votre disposition, vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur toutes les SCPI sur www.centraledesscpi.com et contacter un expert au 01.44.56.00.23 ou en vous rendant à leur agence au 15 rue Saint Roch dans le premier arrondissement parisien.

 


Avertissement

L’investissement dans une SCPI n’est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d’achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d’être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.