Préparer sa retraite

Comment procéder concrètement ?

Que votre retraite approche à grands pas ou que vous soyez encore à des décennies de la prendre, il est possible que vous ne passiez pas assez de temps à réfléchir à ce qui se passera lorsque vous cesserez de travailler ou à comment préparer la retraite.

Malheureusement, de nombreuses personnes, à défaut de planification, ne sont pas en mesure de prendre leur retraite lorsqu’elles le voudraient en raison de leur situation financière. Et pourtant, en la préparant soigneusement, on  peut éviter cette situation difficile.

Planifier et préparer la retraite votre retraite vous permettra de décider quand et comment vous partirez mais également de bénéficier de certains avantages fiscaux via divers fonds de placements. Même si vous ne comptez pas prendre votre retraite au cours des prochaines années, vous pouvez quand même commencer à vous préparer petit à petit.  Il est important de se donner les meilleures chances pour un avenir heureux et sûr !

Pour ce faire, il existe plusieurs produits de placements qui permettent de se constituer un capital au-delà de son régime obligatoire. C’est ce que nous allons voir à travers cet article.

Le livret d’épargne pour une épargne retraite flexible

Un livret d’épargne est un support que l’on peut ouvrir auprès d’une institution financière et qui permet de déposer ou de retirer de l’argent. Au fur ou à mesure où on laisse les fonds dans le support, ils vont produire une rémunération à taux réglementé par l’Etat ou établi par la banque qui commercialise le livret en question. On distingue ainsi deux types de livrets : Les livrets réglementés et les livrets non réglementes (super livrets).

Livret A

Livret A

Pour la petite histoire, avant l’année 2009, le livret A  n’était commercialisé que par la Poste et la caisse d’épargne. Grace à  la commission européenne, ce compte d’épargne a été proposé dans toutes les institutions bancaires de France.

En raison de sa fiscalité avantageuse, il figure aujourd’hui parmi les comptes d’épargne le plus populaire chez les ménages français. En effet, les intérêts qu’il produit sont exonérés d’impôt sur le revenu ainsi que de prélèvements sociaux. Son taux de rémunération actuel est de 0.75% avec un plafond maximum de dépôt de 22.950 €. Le livret A peut être souscrit par toute personne physique vivant en France sans restriction d’âge.

LDD

Livret de développement durable et solidaire (LDDS)

Le Livret de Développement Durable ou LDD est un support d’épargne tout comme le livret A, règlementé par l’Etat. Son nom est très évocateur car il reflète exactement le but du placement quand bien même une partie du capital placé est destiné pour le développement des affaires.

Le LDD ne peut être ouvert que par les personnes physiques majeures résidant fiscalement en France. Contrairement au Livret A, un ménage ne peut détenir que deux comptes LDD (un compte pour chaque conjoint). Il est actuellement plafonné à 12.000 € avec un taux d’intérêt fixé à 0,75 %.

Jouissant d’une fiscalité avantageuse, les intérêts issus du compte LDD sont exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvement sociaux.

CEL/PEL

Le Compte Epargne Logement et le Plan d’Epargne Logement sont les deux supports d’épargnes logements réglementés par les pouvoirs publics. Si ils ont  tous deux leur spécificité, ils permettent chacun de se constituer des fonds rémunérés et d’obtenir un prêt pour l’acquisition d’un bien immobilier.

Les CEL/PEL sont accessibles à tous sans restriction d’âge. Si un individu peut détenir un CEL et un PEL en même temps, il est toutefois impossible de posséder plus d’un compte.

Plafonnée à 15 300 €, le CEL  à un taux de rémunération de 0.50% et doit contenir un solde minimal de 300 €. Tandis que le PEL selon sa date d’ouverture est rémunéré à différent taux (1% pour les plans ouverts à partir du 01er Août 2016) et est plafonné à 61 200 €.

Livret jeune

C’est le plan d’épargne instauré pour les jeunes de 12 à 25 ans et  qui  leur permet de déposer jusqu’à 1600 €.

Le livret jeune permet également à son titulaire de détenir une carte de retrait afin qu’il puisse accéder à tout moment à ses fonds.
Les banques qui le commercialisent sont libres de fixer elles même le taux de rémunération. Toutefois, on remarque que le taux actuel tourne aux alentours de 1,75%.

Ouvrir un livret bancaire

Livret bancaire

Le livret bancaire appelé également super livret est un support d’épargne qui permet tout comme sur un livret réglementé de déposer un capital sur un compte et de bénéficier d’une rémunération. Mais à l’inverse de celui-ci où le taux de rémunération est fixé par l’Etat, c’est l’institution bancaire qui le propose qui définit le taux.

Ainsi pour attirer leur clientèle à ouvrir un compte livret, les banques proposent un taux attractif, supérieur aux livrets réglementés.

Cependant, en termes de fiscalité, les intérêts générés sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Le nouveau plan d’épargne retraite 2019

Commercialisé depuis le 01er octobre 2019, le nouveau plan d’épargne retraite vient de la volonté du gouvernement actuel de rendre plus simple et plus souple les supports d’épargne destinés au financement de sa retraite.  Il remplace ainsi les anciens PERP et contrats Madelin pouvant être souscrits par les salariés à titre individuel ainsi que les PERCO et article 83 souscrits collectivement via son entreprise.

Son objectif : permettre une sortie plus simpliste une fois arrivé à la retraite (possibilité d’une sortie en rente ou de récupérer en une seule fois le capital constitué).

La loi pacte 2019

Promulguée le 22 Mai 2019,  la loi pacte regroupe des textes de lois servant à favoriser le financement des sociétés en France et plus spécifiquement les PME.

C’est donc dans cette optique « de financement d’entreprises » que l’Etat a décidé d’apporter de nouvelles réformes sur les produits d’épargne.

En effet, inciter les ménages français à investir dans les PME permettrait non seulement la constitution de capital mais également de favoriser la création d’entreprise ainsi que leur développement.

Parmi les changements, la loi a ainsi prévu de transférer les anciens produits d’épargne retraite vers un seul et unique support appelé « Plan Epargne Retraite »

Plan d’épargne retraite PER

épargne retraite 2019Les produits d’épargne du PER sont catégorisés dans deux formules distinctes :

  • Le PER Individuel
  • Le PER Entreprise : où on retrouve le PER « collectif » ainsi que le PER «catégoriel »

PER D’entreprise (collectif) regroupe le dispositif actuel Perco

Le Plan d’Epargne Retraite d’Entreprise Collectif est le nouveau support qui vient en substitution du dispositif actuel Perco. Il peut être souscrit par tous les salariés d’une entreprise qui souhaitent se constituer un revenu supplémentaire à la retraite.

Placement de longue durée, le PER collectif  peut être alimenté par intéressement, participation ou abondement. On distingue deux sortes de PER collectif :

  • Le PER « assurance » dont la gestion est confiée à une compagnie d’assurance
  • Le PER « titre » dont la gestion est confiée à une compagnie de gestion de portefeuille.

PER D’entreprise (catégoriel) : regroupe le dispositif actuel PERE (Ex article 83)

En remplacement du  contrat « Article 83 », le PER d’entreprise catégoriel est un support d’épargne que les salariés peuvent souscrire au sein de leur entreprise pour la constitution d’allocations supplémentaires pour la retraite. A savoir que pour une catégorie particulière d’employés, le PER catégoriel peut prendre une caractéristique obligatoire de souscription. Son alimentaire peut se faire sous plusieurs formes :

  • Versement obligatoire effectué par l’employeur et l’employé cotisant
  • Versement optionnel (intéressement, participation, abondement)
  • Cotisations volontaires.

A la sortie, l’épargnant peut décider d’une indemnisation en rente viagère, par retrait total du capital ou encore un mélange des deux.

PER destiné aux épargnants (individuels) : Regroupe le dispositif actuel Perp et Madelin

Le PER individuel est un support d’épargne que les salariés peuvent souscrire à titre individuel auprès d’une compagnie d’assurance, un organisme de prévoyance ou une mutuelle pour la constitution d’un complément de pension retraite.

Contrairement au régime de base où les fonds de pension se fait par répartition solidaire, le PER individuel est régi par un système par capitalisation. Tout comme pour le PER Col, le PER Individuel peut être souscrit en tant qu’assurance ou encore comme un compte titre.

Préparer la retraite : Opter pour un investissement en immobilier

Immobilier - préparer sa retraiteUn secteur qui reste  toujours en pleine croissance sans dépréciation. L’immobilier  peut présenter de nombreux avantages par rapport aux placements en  bourse ou encore  les fonds de placement « classiques ».

L’immobilier offre un flux de trésorerie prévisible ; sa valeur s’apprécie en fonction de l’inflation ; il offre un rendement plus élevé grâce à un effet de levier positif ; et il offre une croissance des capitaux propres en réduisant la dette. Pour la retraite, l’immobilier peut être un actif autonome contrairement à d’autres formes de revenus qui sont des actifs autosuffisants.

L’immobilier locatif direct

Il existe plusieurs façons d’investir dans l’immobilier locatif direct. La première façon est l’acquisition d’un bien immobilier neuf afin de mettre celui-ci en location et d’en percevoir un loyer mensuel. L’avantage de ce mode d’investissement est qu’il permet de bénéficier d’une exonération d’impôt grâce à la loi Pinel qui l’encadre.

Pour le même but locatif, il est également possible de faire une acquisition dans l’ancien.

Si ces deux types d’investissement nécessitent que l’investisseur s’acquitte de diverses sortes de taxes ainsi que de charges en plus de trouver lui-même son futur locataire. L’autre façon pour une personne d’investir dans l’immobilier locatif est d’opter pour un placement géré en achetant un bien en Ehpad ou résidence sénior.

Préparer la retraite avec la Scpi

L’investissement en Société Civile de Placement Immobilier ou en support « Pierre papier » est également un moyen de préparer sereinement sa retraite. Le but étant d’investir indirectement dans l’immobilier en faisant appel à des sociétés de gestion.

En effet, lorsqu’une personne effectue un placement en SCPI, elle effectue un placement auprès d’un établissement qui va utiliser ses fonds avec ceux des autres investisseurs dans des résidences immobilières.

En contrepartie de son placement, la société de gestion  versera à l’investisseur  un loyer proportionnel à son capital d’investissement.

Préparer la retraite avec le LMNP

Pour rappel, un investisseur peut acquérir le statut de LMNP s’il effectue un investissement dans l’immobilier et propose celui-ci en location meublé dans  une résidence seniors ou à des destinations d’étudiants.

En plus de percevoir un revenu locataire mensuel, le statut de LMNP présente un autre avantage. En effet il permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

Investir dans l’assurance vie

Assurance vieLorsqu’on envisage d’effectuer un placement par capitalisation pour s’assurer un revenu complémentaire pour sa retraite, il est plus que primordial de choisir le bon support.

Il existe aujourd’hui plusieurs produits d’épargne qui permettent aux salariés de préparer leur départ à la retraite. Entre les produits d’épargne conçus spécialement pour la retraite,  les divers comptes livrets réglementés et non réglementés ou encore les placements dans l’immobilier. Il peut être déroutant de choisir le support idéal.

Lors du choix, il faut toujours partir du principe qu’un investissement ne sera bénéfique que s’il correspond à son profil d’investisseur. Adapté son épargne selon ses objectifs est donc capital. C’est d’autant plus vrai si on choisit pour la planification de sa retraite un placement dans l’assurance vie.

L’assurance vie c’est ce support financier qui permet à une personne d’effectuer des placements en vue d’en faire bénéficier une personne désignée lorsque le contrat arrive à son terme ou si quelque chose arrivait au souscripteur. En France, on distingue deux types de contrats d’assurance vie :

  • l’assurance vie où le souscripteur peut être lui-même le bénéficiaire du capital constitué
  • l’assurance vie en cas de décès où les fonds constitués par l’épargnant sont transmis aux bénéficiaires qu’il a désignés de son vivant.

Dans les deux cas, l’assurance vie est un produit d’épargne qui permet de jouir de certains avantages fiscaux. C’est en effet un moyen répandu pour épargner pour sa retraite.

Nos conseils pour préparer la retraite

Pour l’heure, la pension de retraite se base sur un système de répartition solidaire où les salariés actifs cotisent pour indemniser leurs ainés. Avec la nouvelle réforme Macron qui prévoit un système universel par points de la retraite, il peut être intéressant de songer à planifier sa retraite le plus tôt possible afin d’anticiper au mieux son départ avec les meilleures conditions. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux la préparer :

  • Maîtriser le calcul de votre régime de base, afin de déterminer à quel âge vous pourrez partir avec une pension de retraite raisonnable
  • Effectuer le plutôt possible des placements sur des plans d’épargnes (A savoir que celui doit également être effectué en fonction de votre âge pour bénéficier de tous ses atouts)
  • Songez à prendre une mutuelle adaptée à votre situation pour faire des économies.