Retraite

Puis-je retravailler à la retraite ?

retravailler à la retraite - image
Julien Delarche
Proposé par Julien Delarche

Il est possible pour tout retraité du régime général de retravailler à la retraite , et grâce au cumul emploi-retraite, il peut percevoir un salaire, mais aussi sa pension de retraite en même temps. Il existe alors plusieurs situations nécessitant le respect de certaines conditions.

Retravailler à la retraite : Oui, c’est possible

est ce possible de retravailler à la retraite - imageComme il a été dit précédemment, les personnes âgées peuvent retravailler à la retraite pour obtenir un complément de revenu à part la pension qu’elles reçoivent.

Il existe effectivement une certaine crainte au niveau des retraités souhaitant reprendre une activité professionnelle quant au fait du cumul emploi et retraite. Il n’y a pas de perte de droit à la pension.Que le retraité soit un ancien du secteur privé, qu’il ait été fonctionnaire ou indépendant, il est autorisé à retravailler.

Il est même possible pour lui de réintégrer son ancienne entreprise, mais seulement après 6 mois de son départ. C’est une pratique qui se fait chez plus de 500 000 personnes en France, ce qui est un nombre tout à fait considérable.

Les aspects financiers du cumul emploi-retraite (CER)

➢Cumul emploi-retraite intégral :

Dans le cas où un retraité a liquidé ses droits au taux plein, c’est-à-dire sans minoration, il est possible pour lui de percevoir sa pension de retraite dans son intégralité tout en recevant son salaire venant de son activité. Autre condition : avoir au moins 67 ans, soit l’âge donnant droit automatiquement à une retraite à taux plein.

➢Cumul emploi-retraite partiel :

Il est surtout ici question de cumul emploi-retraite « plafonné », car il y a une certaine limite quant au montant que le bénéficiaire pourra recevoir. C’est ainsi le contraire du CER intégral, car le retraité ne va pas recevoir l’intégralité de sa retraite. Selon les conditions imposées par la loi, toute personne ne disposant pas d’une pension à taux plein ou encore les bénéficiaires d’une retraite anticipée n’auront droit qu’à un CER partiel ou plafonné. Et selon l’ancien statut professionnel du retraité, voici comment le montant de ce plafond est défini :

  • 100% du montant du dernier salaire perçu ou, si le calcul est plus avantageux, 1,6 fois le SMIC brut (2 433,95 euros en 2019) pour les ex-salariés,
  • 7 024,94 euros par an en 2019, majorés d’un tiers de la pension annuelle brute pour les ex-fonctionnaires,
  • 50% du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 20 262 euros en 2019 pour les ex-travailleurs indépendants (artisans, commerçants, chefs d’entreprise). Le plafond est porté à 100% du PASS (40 524 euros en 2019) si l’activité est exercée dans une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou dans une zone urbaine sensible (ZUS),
  • 100% du PASS (40 524 euros en 2019) pour les professions libérales (médecins, notaires, architectes, experts-comptables…).

Par conséquent, si les revenus d’un retraité sous le régime du CER partiel dépassent le plafond autorisé, le service public devra réduire la somme jusqu’à ce qu’elle soit correcte. Il peut même y avoir une suppression directe de la retraite de base avant avril 2017 dans le cas d’un dépassement, mais les réformes qui ont été faites ont changé les dispositions et les conditions.

Voilà donc ce qui concerne le fait de pouvoir retravailler à la retraite. Cela est tout à fait possible, et il existe même des dispositions spéciales quant aux revenus. Ainsi, il est nécessaire pour tout retraité-salarié de bien s’informer et de connaitre le montant total de ses revenus pour savoir à quel régime il appartient.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.