Pour bien vieillir, les séniors doivent faire du sport

À partir de 50 ans, la masse musculaire baisse progressivement au fur et à mesure que l’on se rapproche de la vieillesse proprement dite. D’habitude, les seniors auront tendance à se sédentariser et à diminuer leurs activités physiques. S’ils pensent souvent que moins bouger leurs fera du bien, c’est le contraire qui va prévaloir, car la sédentarité va démultiplier les problèmes de santé les plus courants chez les personnes âgées.

Quels bienfaits apportent les activités sportives pour les seniors ?

Une personne est dite sénior à partir de 65 ans, ce qui correspond grosso modo à l’âge du départ à la retraite. Généralement, l’individu éprouve certaines craintes qui sont liées à son âge comme celle de tomber, la détérioration progressive de son état de santé, sa perte éventuelle d’autonomie, l’isolement, etc., ce qui provoque chez lui une certaine tendance à ne pas trop bouger et à pratiquer le sport.

Pourtant, le fait de ne pas s’adonner à certaines activités sportives conduit inexorablement à une intensification des effets pervers liés à la sédentarisation. Le sénior qui bouge moins aura plus de chance de rencontrer plus de problèmes de santé comme l’arthrite, de diabète (surtout le type II), l’hypertension, l’ostéoporose, en plus des effets néfastes sur sa santé mentale et cognitive comme la dépression et l’angoisse, entre autres.

La pratique du sport pour les seniors aide à diminuer la survenance de ces troubles sanitaires appelés également maladies du grand âge. Le sport permet en effet de redonner de la souplesse aux muscles et permet d’éviter la diminution brutale de la masse musculaire (sarcopénie). Au final, cela va aider à repousser le risque de dépendance et garantir une bonne mobilité, ce qui est la condition minimale pour assurer les tâches de la vie quotidienne, notamment si la personne se trouve en situation d’isolement. L’ostéoporose diminue grâce aux activités physiques, ce qui diminue d’autant plus les risques de chute.

De plus, le sport va aussi redonner du tonus au fonctionnement du cœur. En effet, l’activité physique va lui apporter plus d’oxygène, minimisant par conséquent les risques cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et l’augmentation du taux de cholestérol. L’activité sportive permet de même de mieux oxygéner les muscles et le poumon, ce qui se traduit par moins d‘essoufflement.

Enfin, il faut savoir que la pratique du sport permet aux seniors de tisser un lien social avec d’autres personnes.

Quels sports privilégier ?

Bien entendu, il existe des activités sportives qui sont plus adaptées aux seniors. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il est recommandé aux personnes de plus de 65 ans de réserver au moins 150 minutes d’activités physiques par semaine. Elles doivent pourtant être modérées au niveau de l’intensité de l’effort. L’OMS recommande par ailleurs de pratiquer des activités physiques de loisir comme la danse ou la nage, de déplacement comme la marche et le vélo, des activités professionnelles dans la mesure du possible, des tâches ménagères courantes ainsi que des activités ludiques comme le jardinage.

Le yoga peut également être pratiqué pour un meilleur équilibre mental. Cet exercice aide au contrôle de la respiration tout en détendant les muscles. La marche est particulièrement conseillée pour les seniors, à raison de 15 minutes par jour. Cette activité est réputée efficace pour améliorer l’espérance de vie. Par ailleurs, certains types de gymnastiques sont plus adaptés aux seniors pour les aider à préserver leur tonus musculaire et leur capacité cognitive. C’est le cas, entre autres, de l’aquagym et de la gym mémoire.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.