Finance et patrimoine pour les seniors : Quels sont les meilleurs placements ?

Les meilleurs placements pour les seniors

Plus l’âge avance, plus les seniors se posent des questions sur comment financer sa retraite aisément. Nombreuses sont les offres proposées sur le marché et le choix est fixé suivant les besoins des retraités. Le viager immobilier est l’idéal si vous êtes propriétaire de votre bien puisqu’il peut vous offrir un rendement stable et ponctuel. De même pour les assurances vies, ce type de contrat garanti la retraite et peut très bien aller de pair avec d’autres placements. Investir dans une Société Civile en Placement Immobilier également est une bonne option pour fournir moins d’efforts et avoir plus de rentabilité.

Investissement immobilier

Investissement immobilier

Nous sommes souvent confronter à des opérations d’investissement, si nous ne citons que les appartements ou les maisons que nous louons. Ce type de placement dans l’immobilier permet d’avoir un complément de revenu et d’acquérir son patrimoine. Une mise sûre et sécurisée sur le long terme. Mais surtout, l’investissement immobilier vous permet d’acquérir un patrimoine qui pourrait gracieusement être légué à vos enfants ou vos héritiers.

Cet investissement dans la pierre est encore méconnu des Français alors qu’il est parmi les plus intéressants pour assurer sa retraite et bien plus encore. D’autant plus que les démarches ne sont pas difficiles et vous pouvez même vous faire assister par des professionnels pour les faciliter encore plus.

1- Scpi / Opci

La Société civile de Placement Immobilier ainsi que l’Organisme de Placement Collectif Immobilier sont tous les deux gérés par des sociétés de gestion agréées par l’Autorité des Marchés Financiers. C’est une forme d’investissement aux particuliers qui consiste à acheter des parts de ces sociétés afin d’obtenir via ces dernières des revenus réguliers.

La principale différence entre la SCPI et l’OPCI est la composition de leur actif. Avec ce premier type de placement immobilier, l’investissement est de 100% tandis que pour le second, il requiert une réserve d’au moins 10% de l’actif afin d’affronter les demandes de sortie des épargnants. A part cela, leur fiscalité et leur liquidité sont différentes.

2- LMNP / LMP

Dans l’investissement locatif, louer meublé est nettement plus intéressant que louer le local nu. Malgré les investissements en mobiliers, les entretiens et services nécessaires, vous avez la possibilité d’acquérir 15% de rendement de plus qu’en location nue. Alors maintenant, Louer Meublé Professionnel ou Louer Meublé Non Professionnel ?

Si la valeur des revenus de la location annuelle excède les 23000 Euros et que cette valeur est supérieure à 50% des revenus professionnels du foyer fiscal, alors le régime serait le LMP. Les principaux avantages de ce dernier sont fiscaux notamment pour l’imputation de bénéfice, les plus-values professionnelles et l’Impôt sur la fortune immobilière.

3- EHPAD

Un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ou communément appelé Maison de retraite est un centre médicalisé accueillant des seniors dépendants physiquement ou mentalement. Il doit être agréé par le président du conseil général et le préfet de département et conclure une convention tripartite afin d’avoir ce titre d’EHPAD.

Parfois, il est difficile pour leurs enfants ou auxiliaires de vie de garder ces personnes âgées à la maison, raison pour laquelle certains ont recours aux services des Maisons de retraite, nécessairement dotées de corps médical. Par rapport à la tarification, il y a le tarif hébergement, le tarif dépendance pour les soins vis-à-vis des pertes d’autonomie, tous deux à la charge du bénéficiaire et en dernier le tarif soins qui est à la charge de l’assurance maladie.

4- Crowdfunding

De nos jours, il n’y a plus que les banques qui prêtent des fonds pour démarrer une activité. Il n’est notamment pas toujours aisé d’en obtenir auprès d’une institution financière à cause des étapes à suivre et toutes les paperasses.

L’idée de Crowdfunding ou de financement participatif en est né.C’est un type de financement généralement trouvé sur internet, d’ailleurs qui connait de plus en plus de succès grâce aux réseaux sociaux, qui consiste à réunir des fonds dans le but de réaliser un projet.

Il pourrait s’agir d’un don, d’une récompense, d’un prêt, de l’investissement en capital, de la production communautaire ou encore d’un microcrédit.

L’assurance vie pour seniors et retraités

assurance vie pour seniors

A l’approche du troisième âge, plusieurs questions se posent sur comment financer gracieusement sa retraite vu qu’espérer uniquement sa pension n’est pas toujours évident. En optant pour un contrat d’assurance vie, le concerné doit bien choisir entre les nombreuses clauses proposées parce que son choix définira les avantages qu’il va percevoir un peu plus tard.

A la fin du contrat, le senior recevra bien plus encore que la somme épargnée en totalité puisqu’à celle-ci s’ajoute les intérêts. Plus tôt vous vous souscrivez à ce contrat, plus vous gagnerez de capital. Tout de même il n’est jamais en retard pour souscrire à une assurance vie.

1- Qu’est-ce qu’une assurance vie

Une assurance vie est une convention entre l’assurance et un tiers dans laquelle le souscripteur s’engage à verser des primes à l’assureur à la conclusion du contrat ou bien par versement périodique. Au terme du contrat, un capital additionné d’intérêt est remis au souscripteur ou à une autre personne désignée par ce dernier. Ce placement est le plus prisé de toutes les propositions de la même catégorie car non seulement il est sécurisé mais aussi il est transparent en termes de gestion. Un moyen facile donc pour prévoir un avenir meilleur pour soi-même ou pour ses proches.

2- Palmarès des meilleures assurances vie

Afin de mieux choisir son assurance vie, le palmarès suivant donnera un aperçu de ce marché. Comme à l’année 2018, la meilleure demeure Suravenir Opportunités avec une note de 87.49 sur 100. Son taux de rendement est resté stable à 2.80%. Suivant cette filiale du Crédit Mutuel Arkéa survient Euro Allocation Long Terme ou Spirica, sa note est de 82.44 sur 100, quoique cette assurance vie ait connu une légère baisse de 0.1% sur son taux de rendement, elle a su garder sa place de deuxième depuis 2018. En troisième position, nous avons Suravenir Rendement, un autre fonds en euros de Suravenir qui est sur le marché depuis 2001. Ce dernier a également su garder sa place depuis 2018 avec un taux stable de 2%.

3- Fonctionnement de l’assurance vie

Avant de projeter dans ce placement qu’est l’assurance vie, il est primordial de connaître son fonctionnement. Tout d’abord sachez qu’elle propose non seulement des actions mais également des fonds euros garantis et de l’immobilier. Dans tous les cas, il s’agit d’approvisionner le contrat en versement libre ou en versement ponctuel selon la convention. Pour de meilleur rendement, le versement ponctuel est vivement suggéré. A l’échéance de celui-ci, l’assuré jouira de l’ensemble des sommes versées au-cours du contrat plus les bénéfices prévus. Toutefois, les types d’assurance vie sont abondants, le choix sera fixé suivant votre profil, votre budget ainsi que vos attentes.

4- Fiscalité de l’assurance vie

En termes de fiscalité, l’assurance vie multisupports est plus intéressante que les autres produits d’investissements et épargnes. Le régime fiscal adopté dépend du type d’opération faite. En l’absence de rachat par exemple, aucune taxation ne sera faite jusqu’à l’année de décès ou de rachat partiel du placement.

En cas de décès, aucun impôt non plus sur les sommes versées au bénéficiaire mais si aucun bénéficiaire n’est défini dans le contrat, le taux d’imposition suivra le barème des droits de succession. La fiscalité en cas de sortie en rente quant à elle dépend de l’âge du rentier, le montant imposable diminue au fur et à mesure de cet âge. La taxation est différente s’il y a rachat total ou partiel.

5- Préparer sa succession via un contrat d’assurance vie

En projetant sur le long terme et étant retraité, vous vous êtes déjà sûrement posé la question à propos de votre succession. A l’élaboration du contrat d’assurance vie, un bénéficiaire vous est demandé, c’est-à-dire celui ou celle à qui votre capital sera remis au terme de votre contrat si jamais vous décédez avant le terme. En définissant ce bénéficiaire, héritier ou pas, vous définissez également la succession. Notez tout de même que dès que la personne désignée en tant que successeur ait accepté cette clause bénéficiaire, il ne vous est plus possible de le modifier sans acceptation préalable de celle-ci.

Les solutions d’épargne pour senior

solutions d’épargne pour senior

Actuellement, une multitude de choix s’offre aux personnes âgées pour qu’elles puissent jouir aisément de leur retraite. En premier choix il y a la rente viagère qui consiste à verser à l’assurance un capital et percevoir en retour, une rente ponctuelle jusqu’à sa mort.

L’assurance vie n’étant pas en reste, c’est la plus classique des méthodes que l’assuré peut commencer bien avant sa retraite. D’ailleurs, plus on commence tôt à souscrire à une assurance vie plus le rendement sera important. Une autre option intéressante aussi consiste à investir dans l’immobilier via les SCPI et autres organismes spécialisés pour financer son troisième âge.

1- L’épargne en ligne

Parmi le choix des placements proposés sur le marché, l’épargne en ligne. En cette nouvelle ère de technologie, ce type d’épargne est de plus en plus choisi par les internautes. A même d’y voir plus clair, elle présente de nombreux avantages. Déjà, vous n’aurez pas besoin de vous déplacer car allant de l’inscription à la gestion du compte, toutes les opérations se font par le biais d’internet, gratuitement et cela à toute heure.

Les tarifs comme les intérêts que les banques et fintech offrent sont plus intéressants. Le principal inconvénient serait l’inactivité du compte, elle vous sera facturer mais le montant et les conditions varient d’une banque à l’autre.

2- Livrets, plans et comptes d’épargne

Pour viser plus loin, les Français ont tendance à adhérer plutôt sur les livrets, les plans ainsi que les comptes d’épargnes, de l’épargne classique. Malgré leur minime taux d’intérêt, la majorité s’intéresse à ce genre de placement à cause de la sécurité de la mise qu’elle accorde. Aussi, en épargnant via ces options, les fonds sont plus disponibles.

Les livrets d’épargne sont composés du livret A, du LDDS, du LEP et du livret jeune. Les plans d’épargne quant à eux, sont constitués du PEL et du PEA où les sommes sont généralement bloquées pendant une certaine période. Pour les comptes épargnes nous distinguons le CEL et le CAT.

Livret A

Livret ALe livret A est un compte d’épargne rémunéré ouvert à tout public, il est le plus répandu en France. Pour l’apport minimum, il est de 10 Euros et est plafonné à 22950 Euros pour les particuliers tandis que pour les associations, le plafond est de 76500 Euros.

Deux fois par an, l’Etat fixe le taux d’intérêt qui est actuellement de 0.75%. Ce faible taux d’intérêt entraîne évidemment une faible rémunération. Cette option d’épargne est proposée par tous les établissements bancaires. Un des avantages du compte épargne livret A, les fonds sont toujours disponibles, à tout moment et exonéré d’impôts en plus.

Livret de développement durable et solidaire (LDDS)

Livret de développement durable et solidaire (LDDS)Le Compte de Développement Industriel cède sa place au livret de développement durable et solidaire en 2007. Ce dernier est un placement destiné aux personnes majeures ayant au minimum 15 Euros à épargner et le montant maximum est de 12000 Euros. Les épargnants ne sont pas tenus de faire d’autres versements. Le taux d’intérêt appliqué est également de 0.75% qui est minime donc cela va de soi pour le rendement.

Par contre, la mise est toujours disponible. Celui-ci est intéressant pour ceux qui ont un capital à épargner et qui ne peuvent plus se servir du livret A à cause du plafonnement.

Livret d’épargne populaire (LEP)

Le livret épargne populaire cible les personnes à revenus modestes. La mise minimum est de 30 Euros et plafonné à 7700 Euros. Le placement est également non imposable et n’est pas soumis aux prélèvements sociaux. Le taux d’intérêt est légèrement en hausse par rapport à celui du livret A et du livret de développement durable et solidaire, il est de 1.25%.

Toutes opérations bancaires relatives au livret d’épargne populaire ne doivent être faites que dans la banque où le compte a été ouvert. Le fonds qui y est placé est disponible mais toutefois, le solde ne doit pas sortir débiteur.

Compte épargne logement (CEL)

Compte épargne logement (CEL)Un autre compte ouvert à tout public, le Compte Epargne Logement. A son ouverture, vous devez disposer d’au moins la somme de 300 Euros additionnée de 75 Euros en cours de vie. Le plafonnement étant de 15300 Euros. Le taux d’intérêt est très bas car il est de seulement 0.5%.

Par rapport à la disponibilité des fonds, vous pouvez vous servir du montant au-dessus de ces 300 Euros de première mise. Son principal avantage est que par le biais de ce produit, vous avez la possibilité d’obtenir un prêt immobilier ou une subvention de l’Etat pour les travaux. Depuis l’année 2018, les intérêts du CEL sont imposables.

Plan épargne logement (PEL)

Plan épargne logement (PEL)Le Plan d’Epargne Logement est un compte épargne pour tout public. A l’ouverture, la somme de 225 Euros est requis et 225 Euros par an jusqu’à 10 ans. 6 200 Euros est le montant maximum épargné dans ce type de compte. Ce plan est destiné à d’éventuel projet d’achat immobilier.

Votre argent est disponible mais si vous effectuer un retrait dans les deux premières années, les taux appliqués ne seront plus de 1 à 2,5% mais de 0,5% comme pour le cas du CEL. Avant l’année 2018, il était possible d’avoir des intérêts non imposables, mais cet avantage n’est plus actuellement.

Livret d’épargne bancaire

Ce type de placement en vue d’une épargne est sans doute la plus simple de tous car non seulement il est ouvert au grand public mais aussi, il n’y a pas de montant minimum d’ouverture requis. Mais encore, la somme à épargner dans le Livret d’épargne bancaire n’est pas limitée.

A tout moment, vous pouvez faire un retrait de votre compte. Cette facilité des conditions est bien sûr conséquente sur le taux qui est de 0 ,2% mais pouvant quand même atteindre les 1,5% pour les livrets ordinaires. Si vous choisissez les super livrets, le taux peut grimper jusqu’à 4%.

Compte à terme (CAT)

Plus complexe et plus avantageux comme plan d’épargne, le Compte à Terme ou appelé également dépôt à terme est destiné au grand public. C’est un compte qui n’est pas limité dans sa valeur maximale tandis que pour sa valeur minimale, elle varie d’un organisme à l’autre. Comme son nom l’indique, les fonds versés ne doivent pas être touchés avant le terme du contrat défini au préalable au risque de ne percevoir aucun intérêt. En parlant de ce dernier, il est également à l’essor de l’établissement financier de le définir, généralement ce taux est plus attractif que ceux des autres comptes.

3- Robo Advisor

La technologie ne finit pas de nous surprendre, même sur le marché financier elle trouve sa place. Actuellement, le système du robo advisor ou robot conseiller commence à avoir de l’ampleur. Il s’agit en fait d’une plateforme web de conseil en investissement financier. Cette innovation est nettement moins chère par rapport aux acteurs traditionnels tout en gardant son efficacité et sa qualité en termes de gestion de portefeuille ou d’allocations. En France, les assureurs concrétisent un contrat pour lier les robo advisors avec les contrats d’assurance-vie. Sachez qu’il existe trois différents types de robot conseiller à savoir : les simples conseillers, ceux en gestion conseillée et les conseillers en gestion sous mandat.

Un nouveau plan d’épargne retraite pour compléter les revenus des seniors

plan d’épargne retraite pour compléter les revenus des seniors

Le plan d’épargne retraite a été révisé suite à la loi macron. Les précédentes propositions de plan d’épargne étaient jugées complexes et pas très avantageuses autant pour les salariés que pour les employeurs. Si nous ne citons que l’indisponibilité des sommes versées jusqu’au départ en retraite du travailleur.

Ce nouveau plan d’épargne retraite permet aux épargnants de n’avoir à gérer qu’une seule enveloppe de contrat d’épargne pour retraité. Il remplace donc le Plan d’Epargne Retraite Populaire, le Plan d’Epargne Retraite collectif, le contrat retraite de l’article 83, le dispositif retraite de l’article 39, le contrat Madelin et aussi le contrat de retraite supplémentaire type Prefon.

1- La loi pacte

Lancé en Octobre 2017 et promulguée le 22 mai 2019, la loi PACTE ou Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises a été élaborée afin de lier encore plus les entreprises et les salariés. Ses deux principaux objectifs sont de développer les entreprises dans le but de fournir plus d’emploi et de mieux associer les salariés en redéfinissant la place que tient l’entreprise dans notre société.

Ce projet de loi se compose de trois volets à savoir des entreprises libérées, plus innovantes et plus justes. Pour les entreprises, cette loi motivera plus les salariés donc plus de résultats mais aussi elle donnera lieu à des avantages sociaux et fiscaux.

2- Le plan épargne retraite

Ce tout nouveau système de placement pour la retraite distingue trois différents produits, un individuel et les deux autres professionnels, dont : le PER individuel ou PERin, le PER collectif ou PERco et finalement le PER obligatoire ou PERo.

Il est possible pour l’entreprise de regrouper ces deux dernières catégories de plans d’épargne en un seul plan d’épargne retraite collectif, pour l’ensemble et obligatoire pour certains qui seront contraints de faire des versements. Grâce à cette nouveauté, les mises effectuées par le salarié seront conservées durant toute sa vie professionnelle et même dans le cas où le concerné change d’employeur.

PER d’entreprise (collectif)

Cette sorte de plan d’épargne est lancée à l’initiative de l’entreprise pour ses personnels grâce à une convention collective ou un accord d’entreprise. Les employés peuvent adhérer au PERco par défaut sauf si ces premiers ne le souhaitent pas. Pour le salarié, soit il effectue un versement volontaire soit un versement de la part de l’épargne déduite sur son salaire.

Quant à l’entreprise, elle peut procéder à un versement initial et à des versements périodiques, une valeur égale pour tous ses employés. L’avantage ici c’est que même si l’employé en question n’a pas encore fait de rétribution sur son PER, ces paiements peuvent toujours être exécutés.

PER d’entreprise (catégoriel)

Le PER d’entreprise catégoriel ou le PER obligatoire remplace l’ancien plan d’épargne défini dans l’article 83 depuis le 1er octobre 2019. Ce régime défini au préalable une cotisation obligatoire afin de permettre au bénéficiaire d’alimenter son enveloppe retraite par capitalisation, ou rente viagère le moment venu.

Ce basculement de l’article 83 en PERE entraîne : une uniformisation des règles pour tous les produits, en matière de sortie anticipée, de déduction des versements volontaires ; une sortie en rente ou en capital ainsi que la portabilité par le transfert de droit. Jusqu’à une certaine limite, les sommes versées par l’employeur est non imposable.

PER destiné aux épargnants (individuels)

Ce système remplace les anciens, notamment le PERP, le Madelin et le Préfon. Le PER individuel est conseillé aux particuliers actifs même si ce programme est ouvert au grand public. Bien sûr, ce plan est défini par un versement, libre ou ponctuel selon votre choix, pour qu’au moment de votre retraite, la somme réunie vous soit versé en rente viagère ou en capital ou les deux.

Le PER individuel peut être alimenté via son compartiment individuel c’est-à-dire les versements volontaires, par le PER collectif par les déductions salariales notamment en congé ou jour de repos non-pris ou autres intéressements, il peut également être enrichi par les PER obligatoires où le salarié ou l’employeur est tenu de verser une somme obligatoirement.

3- Les apports de la réforme

Cette réforme sur le plan épargne retraite permet de solutionner aux problèmes rencontrés sur les précédentes offres notamment en matière de modalité de sortie d’un plan d’épargne, la diversification excessive des offres qui amènent les seniors à être souvent confus et insatisfaits. Par cette tournure, les seniors seront libres de faire le choix entre une rente viagère ou une sortie en capital voire même ces deux solutions combinées.

Réviser le plan d’épargne retraite vers une meilleure tournure, en jouant sur la mobilité et les carrières non linéaires en alimentant l’économie. Les modifications ont été opérationnelles depuis le 1er octobre dernier.