Peut-on m’imposer de partir à la retraite ?

À 45 ans, on est considéré comme un senior dans une entreprise, alors on doit commencer à préparer sa retraite. À cet âge, on a tant à apporter dans une société avant que vienne la soixantaine, notamment à 65 ou 67 ans, pour prendre sa retraite à taux plein. À ce moment, on est libre de continuer de travailler ou non. Certaines personnes souhaitent jouer les prolongations au-delà de l’âge auquel elles peuvent partir à la retraite.

Quand est-on contraint de prendre sa retraite ?

Une personne est contrainte de partir à la retraite seulement à partir de ses 70 ans. On est donc libre de poursuivre son exercice pendant dix ans au-delà de la soixantaine. Une entreprise a par ailleurs le droit, sans demander l’avis d’un salarié, de le mettre d’office à la retraite, une fois que ce dernier a atteint l’âge limite. Cependant, elle peut la lui proposer s’il atteint l’âge du taux plein automatique, autrement dit de 65 à 67 ans selon son année de naissance.

Ainsi, l’employeur doit l’interroger par écrit sur son éventuelle intention de quitter volontairement la société en vue d’une pension. Le salarié peut refuser, et si ce n’est pas le cas, la mise à la retraite peut être engagée. Autrement, l’entreprise n’a aucun droit de lui proposer la procédure s’il est entre l’âge légal de départ et celui du taux plein automatique. Ceux-ci varient par ailleurs selon l’année de naissance pour être respectivement portés de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans.

À quel âge faut-il partir à la retraite ?

Un agent public doit cesser ses fonctions à une certaine limite d’âge déterminée précisément par sa catégorie et son année de naissance. En étant dans la classe active ou parmi les employés pouvant être soumis à un risque particulier ou à des fatigues exceptionnelles, on est obligé de mettre fin à ses exercices à 60 et 62 ans (né entre 1957 et 1960). Les fonctionnaires de la catégorie sédentaire doivent arrêter à 65 et 67 ans (nés entre 1952 et 1955). Pour les autres emplois actifs, ils peuvent partir à la retraite à 57 ans. Il faut y ajouter deux ans de plus pour les militaires.

Qui peut bénéficier d’un recul de limite d’âge ?

Un fonctionnaire est « radié des cadres » une fois l’âge limite atteint. Il peut en revanche disposer d’un recul s’il est parent. Ainsi, celui-ci va d’une année par enfant à charge, sans excéder trois ans. Autrement, la personne en question bénéficie d’un an si elle est le père ou la mère de trois enfants vivants à l’âge de 50 ans. Ces deux possibilités de recul de limite d’âge sont uniquement cumulables dans les cas suivants :

– l’un ou les enfants à charge sont victimes d’une invalidité égale ou supérieure à 80 %.

– l’un ou les enfants à charge ouvrent droit au versement de l’allocation aux adultes handicapés.

La mise à la retraite dépend ainsi de la spécificité d’un emploi, mais aussi de la limite d’âge. Dans ce cas, un senior devrait toujours se renseigner auprès du service des ressources humaines de sa société avant de continuer ou non son exercice.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.