LMNP : devient-on propriétaire d’une résidence ?

Investir en LMNP (location meublée non professionnel) peut s’avérer intéressant notamment pour ceux qui possèdent une maison principale. Effectivement, l’investissement en meublé laisse la possibilité de se construire un patrimoine immobilier tout en bénéficiant de plusieurs avantages fiscaux. Pour cela, il est important de signer un bail commercial avec une société de gestion. Le statut LMNP permet-il de devenir le propriétaire d’une résidence ?

Comprendre le bail commercial en LMNP

Fiscalement parlant, le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) est très avantageux. Les loyers liés à la location du bien sont considérés comme des revenus BIC (bénéfices industriels et commerciaux. Il s’agit d’investir dans l’immobilier locatif défiscalisé. Bien entendu, tout commence par l’achat d’une résidence d’affaires, d’une résidence étudiante, d’une résidence d’affaires, d’une résidence de service, d’une résidence EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), d’une résidence senior ou d’une résidence de tourisme.

L’acquéreur devient officiellement le propriétaire-bailleur. Il devra ensuite conclure un bail commercial avec une gestionnaire pour que celle-ci puisse exploiter en sous-location la maison (villa, chalet, etc.). En tout cas, la rentabilité de ce type d’investissements reste supérieure à 4 %. Quoi qu’il en soit, les travaux de réhabilitation ou de mise aux normes ainsi que l’entretien du bien pendant la durée d’investissement en loueur meublé peuvent engendrer des frais plus ou moins importants. Heureusement que les revenus fiscaux d’une location meublée sont moins importants que ceux d’une location nue.

Les avantages fiscaux du dispositif LMNP

Il est nécessaire de réaliser un effort financier important pour investir en LMNP (classique, ancien, occasion, amortissement) pour profiter d’une fiscalité avantageuse. En effet, les revenus issus (loyers perçus) de la location meublée ne sont pas soumis à l’imposition des revenus fonciers.

LMNP - avantage

Puisque les revenus sont imposés dans la catégorie BIC, les recettes annuelles du redevable ne doivent pas dépasser les 23 000 € pour être éligibles au statut de loueur non professionnel.

Le propriétaire bailleur pourra constater d’éventuels amortissements du bien exploité en location meublée selon la durée d’usage prévisible de la résidence. Le taux d’amortissement annuel peut se rapprocher de 2,5 % pour une durée d’utilisation comprise entre 35 et 45 ans. Outre les avantages fiscaux, le dispositif LMNP permet également d’accéder à différents marchés (résidences étudiantes, résidences seniors, résidences de tourisme, etc.…

D’ailleurs, la gestion de l’immeuble ou de la maison est entre les mains de professionnels. Attention ! Le choix du gestionnaire ne doit pas être pris à la légère, car celui-ci doit s’occuper des travaux de réhabilitation et de l’entretien du bien exploité.

Comment investir en LMNP ?

De manière générale, l’immobilier résidentiel permet d’investir en LMNP. Autrement dit, le propriétaire d’une maison, d’un loft, d’un chalet, d’un appartement peut très bien signer un bail commercial avec un gestionnaire et profiter de différents avantages fiscaux. Il est toutefois nécessaire d’obtenir l’autorisation de la Mairie avant de mettre le bien en location meublée dans l’hypothèse où la municipalité compte plus de 200 000 habitants.

C’est surtout le cas des biens localisés dans les villes des départements des Haute-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis. Par ailleurs, il est possible de mettre un immobilier géré en location meublée. Il s’agit ici de résidences de services (résidence hôtelière), de résidences d’affaires (résidences étudiantes), de résidences seniors ou de résidences médicalisées aussi appelées EHPAD qui s’adressent particulièrement aux personnes âgées dépendantes.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.