Acheter une maison quand on est sénior et retraité : est-ce une bonne idée ?

Après avoir atteint l’âge de la retraite, acheter une maison est-il encore opportun ? Surtout que cela implique la souscription d’un prêt immobilier dont la durée de remboursement est souvent longue. Si l’on a trouvé la maison de ses rêves après la retraite, pourquoi pas ? D’autant plus que plusieurs solutions de financement sont taillées à la mesure des seniors afin d’éviter les erreurs lors d’un investissement.

Des prêts immobiliers classiques adaptés aux seniors et retraités

Plusieurs raisons peuvent pousser le senior ou le retraité à acheter une maison. Soit, c’est parce qu’il a finalement trouvé la maison qu’il a toujours désiré, soit pour acheter une maison qui soit plus adaptée à son état de santé ou sa mobilité, soit dans le cadre d’un investissement locatif pour assurer un meilleur revenu pendant la retraite. Dans tous les cas, l’achat une maison nécessite généralement la recherche d’un prêt immobilier pour financer l’opération.

Toutefois, les banques peuvent afficher certaines réserves avant d’accorder un crédit au senior, et ce, pour plusieurs raisons. En effet, lorsqu’une personne de plus de 60 ans présente une demande de crédit immobilier, ces enseignes considèrent de nouveaux critères qu’elles ne prennent généralement pas en compte pour des emprunteurs plus jeunes. Il s’agit de la variation future des revenus du senior après sa sortie de la vie active, ou de la disponibilité d’un patrimoine immobilier ou pas, etc. Ce qui est certain, c’est que le revenu peut baisser drastiquement à la retraite.

Face à cette situation, toute banque prévoit généralement la possibilité d’une diminution des mensualités lorsque l’individu va entrer à l’âge de la retraite. Par conséquent, elle maximise au préalable le montant du prêt en considérant les changements à venir sur les revenus du senior. La banque peut même permettre la possibilité de double révision à la baisse de mensualité en cas de co-emprunt entre conjoints dont la date de départ à la retraite n’est pas la même.

À part le prêt immobilier classique, plusieurs formules de prêt destinées à l’acquisition immobilière peuvent être souscrites par le senior pour financer son projet d’achat d’une maison. Il s’agit, entre autres, du prêt relais pour lequel la banque va consentir à ne pas être remboursée qu’après la vente d’un autre bien immobilier que détient l’emprunteur. Il est également possible de recourir au prêt viager hypothécaire qui permet de disposer d’un capital pour financer l’acquisition en échange d’un engagement de transfert du bien à la banque au décès de l’emprunteur. Même si cette solution présente le désavantage de ne pas pouvoir faire hériter ses enfants, il s’agit tout de même d’une excellente solution pour obtenir un prêt immobilier sans devoir souscrire une assurance de prêt.

Prêt immobilier : L’assurance emprunteur est indispensable

Mais un autre dilemme se pose lorsqu’on est senior et que l’on veut accéder à un prêt immobilier. Il s’agit de la question de l’assurance de prêt qui est une condition essentielle pour que la banque accepte le financement. L’absence d’une assurance de prêt est la première raison de refus de prêt pour les seniors.

Les seniors et retraités sont souvent considérés par les banques et les assureurs comme des emprunteurs à risque qui présentent souvent des problèmes de santé plus ou moins graves. De plus, toute assurance n’accepte de couvrir ces risques santé que si le senior n’accepte de payer une surprime importante, allant jusqu’à représenter le coût du prêt immobilier lui-même. C’est surtout valable pour les emprunteurs qui ont 75 à 80 ans. Par contre, si l’assureur n’accepte pas de couvrir les risques, il existe une solution qui peut être prise en compte par l’emprunteur. Il s’agit de la convention AERAS. Cette dernière autorise l’assureur à accepter de couvrir les risques santé de l’emprunteur en échange de l’application d’une surprime. Même si la convention AERAS ne permet pas de baisser le coût de l’assurance, elle garantit par contre une facilité d’accès à une couverture d’assurance au senior.

Julien Delarche

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite. Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.