Régime général, ce qu’il faut savoir (salariés du secteur privé)

Si le départ à la retraite est une étape importante dans la vie de chacun, il s’avère néanmoins complexe d’en comprendre les mécanismes. Pour bénéficier au mieux de votre pension et achever en beauté votre vie professionnelle, il vous faut anticiper au plus vite les démarches administratives liées au départ à la retraite. Quel est l’âge légal ? Qu’est-ce que le taux plein ? Comment calculer ma retraite ? Comment connaître ma caisse de retraite ? À quel organisme dois-je m’adresser ? Comment obtenir mon relevé de carrière ? qu’est ce que le régime général ?

Voici quelques indications pratiques qui guideront vos premiers questionnements.

Comment fonctionne le régime général de retraite en France ?

En France, le régime de retraite général s’articule selon un système de répartition et de solidarité entre les actifs et les retraités. En fonction de leurs secteurs d’activité, les actifs cotisent à différentes retraites de base et complémentaires. Une répartition unique qui a pour but d’établir un lien entre la carrière et le niveau de retraite d’un travailleur.

régime général

Ce dernier comporte deux étages tous secteurs confondus : la retraite de base renforcée par la retraite complémentaire. Créée en 1945, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) ainsi que son réseau national régissent l’ensemble du régime général de la Sécurité Sociale pour les salariés du secteur privé.

Les retraites complémentairesrégime général

La retraite complémentaire est un régime obligatoire. Alimentée par des cotisations, elle complète la retraite de base. On distingue deux grandes fédérations :

ARRCO (l’Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés): Pour les emplois de cadres et non-cadres.

AGIRC (l’Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres): Pour les emplois de cadres.

Les salariés appartenant à des entreprises soumises à un régime spécial de Sécurité Sociale non affilié à l’AGIRC et l’ARRCO ne sont pas concernés par le régime de la retraite complémentaire (administration, établissement public, collectivités territoriales).

L’adhésion des salariés aux caisses de retraire relève de la responsabilité de chaque employeur. Certains salariés comme les VRP multicartes ou les salariés représentant en France une entreprise étrangère doivent effectuer eux-mêmes ces formalités.