Ce que les seniors pensent de la retraite

Dans un pays où les plus de 50 ans représentent environ 20 millions de personnes soit près d’un tiers de la population, le thème de la retraite est devenu emblématique. Dernièrement, l’institut français des seniors a réalisé, en collaboration avec l’institut d’études Harris interactive, un sondage intitulé « Les Français face à la retraite* ». Interrogés sur leurs attentes ou leurs craintes, des seniors retraités et d’autres qui ne le sont pas encore, ont pu y exprimer leur opinion sur ce sujet quasi incontournable.

Liberté, loisirs et nouvelles activités

Pour une très grande partie des sondés, la retraite est perçue de façon positive. En effet, selon les résultats de l’enquête, les mots clés qui y sont le plus associés sont : liberté (70%), loisirs (68%) et famille (52%). Ces chiffres ne sont pas si surprenants quand on sait que l’espérance de vie a considérablement augmenté en quelque décennies et que la tendance n’est pas près de s’inverser. A l’heure actuelle, on estime qu’un homme pourra bénéficier de sa retraite pendant 22 ans (27 pour une femme).
C’est donc en toute logique que la retraite constitue une période propice aux projets en tous genres. 77 % des retraités y voient  l’occasion de se lancer dans de nouvelles activités, faisant même de ces résolutions une priorité. Les seniors ont soif d’apprendre ou d’entreprendre et très peu d’entre eux semblent rechercher l’oisiveté. On peut souligner par ailleurs que cette tendance au dynamisme est encore plus marquée chez les femmes.
Mais la retraite est aussi une étape privilégiée pour rencontrer de nouvelles personnes ; c’est du moins ce que pensent 61% des participants alors que 60% d’entre eux évoquent également l’importance de pouvoir enfin mieux s’occuper de leur santé ou de leur couple.

De la retraite rêvée à la réalité financière

Dans le cadre de cette étude, peu de seniors ont associé les mots « retraite » et « argent ». Si seulement 16% des personnes interrogées se disent inquiètes de partir en retraite par peur d’une baisse de leur pouvoir d’achat, ils sont néanmoins 52% à admettre que les deux termes ne font pas toujours bon ménage.
La chute du revenu est un grand motif de déception chez les retraités et aussi la principale raison pour laquelle ils estiment que leur retraite se passe moins bien qu’ils ne l’espéraient. Le manque à gagner inhérent au passage à la retraite pousse un tiers d’entre eux à souhaiter continuer de travailler. Preuve en est, les retraités qui ont repris une activité professionnelle ont plus que doublé en 5 ans.
Dans certains cas, il leur est possible de cumuler ce nouveau salaire avec leur pension de retraite. Mais attention, car l’opération peut ne pas s’avérer aussi intéressante que cela. Si le revenu dépasse un certain plafond, le retraité pourra passer dans une tranche d’imposition bien plus élevée, perdre tout ou partie de certaines aides sociales ou voir sa pension de retraite (de base) réduite.
De plus, à compter du 1er janvier 2015, le cumul emploi-retraite sera moins favorable. Le retraité percevant une pension issue de son ancienne activité ne cumulera plus aucun point de retraite en cas de retour dans le marché du travail (même dans un autre régime, par exemple ex salarié devenu commerçant). En revanche, ses revenus continueront d’être soumis à cotisations sociales.

Manque d’information et de préparation

 Un autre point significatif qui ressort du sondage montre une différence notoire entre les seniors encore en activité et ceux qui ont déjà fait valoir leurs droits à la retraite. Il s’agit de la préparation à la retraite. 70% des retraités interrogés disent avoir préparé leur retraite alors que seulement 52% des actifs se déclarent prêts à affronter cette échéance, que se soit au niveau financier ou personnel.
Cette différence s’explique par une situation économique dégradée due à des carrières beaucoup plus morcelées que ceux qui les ont précédés. Si bon nombre de retraités actuels ont connu les trente glorieuses et la sécurité de l’emploi, il n’en va pas de même pour certaines générations touchées de plein fouet par les différentes crises économiques des 20 dernières années.
Autre problème, causé cette fois par les multiples réformes mises en place au cours des dernières années : 6 seniors actifs sur 10 avouent ne pas être suffisamment et convenablement informés sur leur passage à la retraite. En bref, si beaucoup l’attendent avec impatience, la crainte de passer le cap est toujours bien réelle.