Retraite et retraite anticipée, quel est l’age légal de départ ?

Départ à la retraite entre 60 ans et 62 ans

Si en France l’âge minimum du départ à la retraite et retraite anticipée est fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955 (loi du 10 novembre 2010), en revanche il varie pour les  actifs dont la date de naissance s’inscrit entre le 1er juillet 1951 et 1955.

En effet, si vous êtes né durant cette période, l’âge minimum de votre départ à la retraite variera entre 60 ans et 4 mois et 62 ans.

Années (ou date) de Naissance

Âge minimum de départ en retraite

Âge de départ à la retraite à taux plein automatique

Date de départ possible à partir du…

Avant le 1er juillet 1951

60 ans

65 ans

Jour du 65èmeanniversaire

Du 1er juillet 1951 au 31 décembre 1951

60 ans et 4 mois

65 ans et 4 mois

1er novembre 2016

1952

60 ans et 9 mois

65 ans et 9 mois

1er octobre 2017

1953

61 ans et 2 mois

66 ans et 2 mois

1er mars 2019

1954

61 ans et 7 mois

66 ans et 7 mois

1er août 2020

1955

62 ans

67 ans

1er janvier 2022

Que faire s’il nous manque des trimestres alors que l’on a atteint l’âge légal de départ à la retraite ?

3 solutions :

-Continuer de travailler afin de rattraper les trimestres manquants

-Accepter une pension à taux réduit (sachant qu’à chaque trimestre manquant correspondra une décote)

Racheter les trimestres manquants : également appelé « versements pour la retraite », ce système permet à tout actif ayant entre 20 et 66 ans de racheter des périodes durant lesquelles il a peu ou pas cotisé. 12, est le nombre maximum de trimestres que vous pouvez acquérir.
Ces trimestres correspondent soit à des années d’études supérieures, soit à des années civiles (dont les 4 trimestres n’ont pas été validés). Attention, le rachat d’une année d’étude influera sur votre taux de retraite tandis que le rachat d’une année civile (plus onéreux) influera sur votre taux de retraite ainsi que sur votre durée de cotisation.
Pour avoir un aperçu du montant de ces versements, vous pouvez effectuer une estimation sur le site de la CNAV.
retraite et retraite anticipée

La retraite anticipée

Réservée à certaines catégories d’actifs, la retraite anticipée offre aux assurés sociaux le droit de partir en retraite avant l’âge légal. Automatiquement calculé à taux plein,  ce type de régime doit néanmoins faire l’objet d’une réflexion attentive. Pour y prétendre, vous devez remplir les conditions suivantes :

Pour carrières longues à partir de 60 ans : Pour bénéficier d’une retraite anticipée avant ou à partir de 60 ans pour carrière longue, vous devez justifier d’une durée totale d’assurance ainsi que d’une durée d’assurance minimale en début de carrière. Autrement dit, avoir commencé une activité à un âge donné et justifier d’un certain nombre de trimestres.

Les personnes handicapées : Pour en bénéficier, vous devez justifier d’un certain taux de handicap ainsi que d’une durée d’assurance calculée depuis la reconnaissance de votre handicap.

Les carrières pénibles : Envisageable à l’âge de 60 ans, la retraite anticipée au titre de la pénibilité doit être justifiée par un taux minimum d’incapacité permanente (accident de travail ou maladie professionnelle).

Où adresser sa demande de retraite et retraite anticipée?

La demande d’un départ en retraite anticipée s’effectue directement à la caisse de retraite dont vous relevez. Cette dernière se chargera de l’adresser aux instances compétentes dont le délai de réponse s’effectue sous 4 mois. Dans le cas inverse, considérez que votre demande a été rejetée.retraite et retraite anticipée

Attention, avant d’adresser une telle demande, il est indispensable d’effectuer une étude préalable en collaboration avec votre caisse de retraite afin de vous assurer que vous remplissez toutes les conditions nécessaires.

Votre employeur peut-il vous contraindre à partir à la retraite et retraite anticipée ?retraite et retraite anticipée

Si l’âge légal du départ à la retraite et retraite anticipée fait office de droit et non de devoir, cela signifie qu’un salarié ne peut être contraint par son employeur de cesser son activité. En effet, un employeur ne peut mettre à la retraite d’office qu’un salarié ayant atteint l’âge de 70 ans. Avant cette échéance, l’accord du salarié est obligatoire.

Cependant la procédure de mise en retraite permet à l’employeur d’interroger le salarié sur son intention de quitter l’entreprise dès l’âge légal du taux plein automatique (soit 65 ans ou 67 ans en fonction de la date de naissance). Cette demande doit être adressée par écrit 3 mois avant cette date et peut être renouvelée tous les ans jusqu’au 69ème anniversaire du salarié en cas de refus.